Une bonne note ESG, ça paie !

Mots-clefs : , , , , , , ,

La société ESG Book (spécialisée dans les données ESG) a révélé que les fonds d’actions enregistraient de meilleures performances
sur les marchés mondiaux lorsqu’ils étaient orientés vers des entreprises ayant un score ESG positif.

Menée sur les cinq dernières années, cette enquête s’est concentrée sur des portefeuilles modèles contenant de 60 à 85 actions, en excluant les sociétés à faible capitalisation boursière et à faible volume d’échanges quotidiens pour éviter toute distorsion.

Les chiffres montrent qu’entre janvier 2017 et avril 2022, c’est en Europe que la différence a été la plus significative, avec un rendement annuel moyen de 1,59 % supérieur à l’indice de référence classique. Puis viennent l’Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord qui, avec des portefeuilles construits de manière similaire, battent leurs indices de référence de 1,02 % et 0,17 % par an en moyenne.

Pour Todd Bridges, responsable de la recherche ESG et de l’investissement durable chez ESG Book, « sur un horizon à long terme, quelle que soit la région, il y a des avantages et de meilleurs profils risque-rendement avec l’ESG ».

L’étude apprend aussi que les portefeuilles ESG ayant orienté leurs investissements vers des entreprises favorisant la gouvernance ont tous battu leurs indices, à l’instar des valeurs européennes, qui ont affiché une surperformance annuelle moyenne de 2,17 %. Pour Todd Bridges, il s’agit d’un signal indiquant que les marchés comprennent l’importance de la gouvernance et la considèrent comme un élément créateur de valeur. S’ils ont fait un peu mieux en Asie-Pacifique (+ 0,43 %) et en Europe (+ 0,03 %), les portefeuilles favorisant les entreprises ayant un « score social » élevé ont affiché une sous-performance aux Etats-Unis (- 1,29 %) et dans le monde (- 2,52 %).

Les marchés ont plus de difficulté à appréhender le concept « social » et ils ne savent ni comment le mesurer ni comment déterminer ses effets en termes de performance.

Enfin, du côté environnemental, l’ESG Book constate un meilleur score par rapport aux indices de tous les portefeuilles, à l’exception du portefeuille mondial. Pour ce dernier, la performance a été pénalisée par son exposition aux marchés émergents, qui ont beaucoup souffert. On le voit, les entreprises qui investissent pour l’environnement et pour améliorer leur gouvernance sont davantage recherchées par les investisseurs. Reste à mieux valoriser leurs efforts dans le domaine social

Partager cet article