Bill Gates offre 1,8 milliard pour éradiquer une maladie

Mots-clefs : , , , , ,

Sur le même sujet

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, l’un des plus grands philanthropes de la planète, a annoncé jeudi 25 avril à Abou Dhabi qu’il allait verser 1,8 milliard de dollars pour la campagne d’éradication de la poliomyélite (1,3 milliard d’euros). Cette maladie infectieuse et contagieuse, qui entraine une déformation des membres, touche à la fois les adultes et les enfants.

« Je suis heureux d’annoncer que la fondation (Bill et Melinda Gates) s’engage à financer le tiers de la campagne, soit 1,8 milliard de dollars », a annoncé Bill Gates lors d’un Sommet mondial sur les vaccins.

« Au total, 4 milliards USD ont été rassemblés, ce qui constitue 73% » du budget annuel de 5,5 milliards de dollars de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP), a ajouté Bill Gates.

Les dons des pays

D’autres participants à ce sommet ont annoncé leur contribution, notamment la Grande-Bretagne (457 millions de dollars), le Canada (250 M USD) et la Norvège (240 M USD).

Le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nayane, a fait don de 120 millions de dollars, l’Allemagne de 100 millions d’euros venant s’ajouter à un montant similaire qu’elle s’était engagée à verser par le passé, et la Banque islamique de développement de 227 millions de dollars.

Des vaccins trop chers

La Fondation Bill & Melinda Gates finance des projets de santé et de lutte contre la pauvreté dans les pays en développement, y compris des recherches sur le paludisme et des programmes de vaccination.

Globalement, depuis le lancement de l’IMEP sous l’égide de l’ONU en 1988, le nombre des cas a baissé de plus de 99%

L’organisation Médecins sans frontière a dénoncé des prix trop élevés des vaccins. « Il faut agir d’urgence contre l’explosion du prix des vaccins. Le coût pour vacciner un enfant a augmenté de 2.700 % ces dix dernières années », a affirmé dans un communiqué reçu par l’AFP l’organisation, qui a dénoncé « le manque de transparence de la part des groupes pharmaceutiques sur les coûts de fabrication des vaccins ».

(Avec  AFP)


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article