Budget 2014 : le Sénat retoque encore et encore ….

Mots-clefs : , , , ,

Le Sénat vient à nouveau de retoquer le projet de loi de finances (PLF) 2014 en l’espace d’un mois. Les sénateurs ont en effet adopté par 189 voix de l’UMP, de l’UDI-UC et CRC (communistes), contre 145 PS et RDSE (à majorité PRG), une motion déposée par le groupe CRC tendant à opposer la question préalable. Entraînant de facto le rejet du texte avant l’examen des articles.

Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve avait toutefois tenté de ramener d’éventuelles brebis égarées dans son camp, en affirmant que le PLF s’inscri(vai)t  » dans une trajectoire de diminution continue des déficits depuis l’alternance intervenue en mai 2012″, tout en matérialisant « la volonté du gouvernement d’inverser la courbe du chômage », et soutenant « le pouvoir d’achat des ménages, vecteur de la croissance tout autant que le rétablissement de la compétitivité des entreprises ». Arguments que je vous laisse le soin d’apprécier.

Pour Marie-France Beaufils (CRC), la motion désormais adoptée a trois objectifs : « sanctionner le recours aux procédures peu respectueuses des droits du Parlement », « mettre en question » les choix du gouvernement « marqués du sceau de l’austérité » et refuser la « réduction générale de la dépense publique ».

« Je crois qu’il est préférable de rendre à l’Assemblée nationale cette nouvelle copie », a estimé quant à lui le président de la commission des finances, Philippe Marini (UMP). Philippe Dallier (UMP) rappelant quant à lui que son groupe avait d’ores et déjà dénoncé les mauvaises orientations du texte, lesquelles sont constituées à ses yeux par « la poursuite de la hausse de la fiscalité et l’absence d’effort suffisant sur la dépense ».

Michèle André (PS) a dénoncé pour sa part « une alliance contradictoire qui réduit le Sénat à l’impuissance ». Il est vrai que le budget du gouvernement socialiste peine à passer … suite au regroupement des voix de droite et des communistes.

Reste que ce rejet n’empêchera cependant pas l’adoption du budget, l’Assemblée nationale devant se prononcer jeudi sur le texte. Tout en étant doté d’un fort poids symbolique.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 17 décembre 2013


Le Blog Finance

Partager cet article