Devises et taux : La Banque du Canada laisse son taux directeur inchangé

Mots-clefs : , , , , , ,

OTTAWA, 4 décembre (Reuters) – La Banque du Canada a laissé son taux directeur inchangé mercredi, comme attendu, disant avoir observé des signes de stabilisation de l’économie mondiale tout en soulignant que l’incertitude liée aux conflits commerciaux restait la principale menace pesant sur ses prévisions.

La banque centrale, qui n’a pas modifié sa politique monétaire depuis octobre 2018, a ajouté que ses prochaines décisions dépendraient de “l’incidence négative des conflits commerciaux par rapport aux sources de résilience dans l’économie canadienne”, notamment la consommation et l’immobilier résidentiel.

“On observe des signes naissants d’une stabilisation de l’économie mondiale”, constate-t-elle dans un communiqué https://www.banqueducanada.ca/2019/12/fad-communique-2019-12-04, ajoutant s’attendre “à ce que la croissance se raffermisse légèrement au cours des deux prochaines années”.

Elle note aussi que “les conflits commerciaux continus et l’incertitude qui en découle pèsent toujours sur l’activité économique mondiale et demeurent la principale source de risque entourant les perspectives”.

En octobre, le gouverneur de la BoC, Stephen Poloz, avait jugé approprié le niveau de soutien apporté à l’économie par la politique monétaire sans toutefois exclure la possibilité d’une baisse de taux dans les mois à venir en raison des tensions commerciales.

Les 31 économistes et analystes interrogés par Reuters en prévision de cette réunion avaient tous dit s’attendre à un statu quo sur les taux. Et une enquête sur les perspectives à plus long terme montre que le marché ne s’attend pas à voir la Banque du Canada relever son taux directeur avant 2021.

(Kelsey Johnson, version française Marc Angrand)


Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article