Facebook Inc. : Perquisition dans les locaux de Cambridge Analytica à Londres

Mots-clefs : , , , , , , ,

LONDRES, 23 mars (Reuters) – Des enquêteurs britanniques ont fouillé vendredi les locaux à Londres de Cambridge Analytica, un cabinet d’analyses de données au coeur de la tempête dans laquelle est plongée Facebook.

Cambridge Analytica est soupçonné d’avoir récolté de manière inappropriée les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs de Facebook pour diffuser de manière ciblée des messages favorables à Donald Trump durant la campagne présidentielle aux Etats-Unis en 2016.

Une vingtaine d’enquêteurs vêtus des vestes noires de l’Information Commissioner’s Office (ICO), l’organe britannique de protection des données personnelles, se sont rendus dans les locaux de Cambridge Analytica dans le centre de Londres après avoir obtenu un mandat de la part d’un juge de la Haute Cour.

Un journaliste de Reuters a pu ensuite les voir à travers les fenêtres de l’immeuble fouiller des documents.

La Grande-Bretagne cherche à déterminer si Facebook, plus grand réseau social sur internet au monde, a suffisamment protégé les données de ses utilisateurs.

Des parlementaires américains ont demandé vendredi à Mark Zuckerberg, fondateur et directeur général de Facebook, de venir s’expliquer devant le Congrès des Etats-Unis pour dire comment ces données ont pu atterrir entre les mains de Cambridge Analytica.

Ces pressions politiques sur Facebook s’ajoutent à celles des investisseurs et des publicitaires, qui réclament des comptes au réseau social depuis que le scandale a éclaté le week-end dernier.

L’action Facebook a plongé de près de 14% cette semaine à Wall Street. (Paul Sandle et Eric Auchard Bertrand Boucey pour le service français)

Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article