Le cours du cacao en hausse malgré la BCE

Mots-clefs : , , ,

Le cours du cacao en hausse malgré la BCE

Les prix du cacao ont évolué à la hausse cette semaine, la dépréciation de l’euro n’ayant pas permis de changer la donne.

Les cours ont particulièrement progressé à partir de mercredi, et ce, malgré l’annonce de la Banque centrale européenne. Cette dernière a annoncé jeudi qu’elle allait maintenir ses taux au plus bas au minimum jusqu’à l’été 2019. L’annonce aura fortement pesé sur la monnaie européenne.

Si les analystes de INTL FCStone rappellent qu’une dépréciation de l’euro aboutit le plus souvent à un affaiblissement du cours du cacao – car elle affaiblit le pouvoir d’achat des principaux consommateurs du produit –  contrairement à l’habitude, une telle situation n’a pas été observée cette fois-ci.

Selon les analystes de Commerzbank, les deux principaux producteurs de cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana, se sont fixé pour objectif de mieux coordonner leurs exportations dans le futur. Le but ? éviter de saturer le marché pour que les prix du cacao ne chutent pas comme cela avait été le cas en 2017. Les deux pays revêtent une importance de taille sur le marché, totalisant 60% de la production mondiale de cacao. Rappelons également qu’en 2017, les prix du cacao avaient chuté de 20% à Londres et de plus de 11% à New York, avant de rebondir fortement début 2018.

Au final, sur le Liffe de Londres, la tonne de cacao  pour livraison en septembre valait 1.813 livres sterling  à 11H25 GMT, contre 1.735 livres sterling le vendredi précédent.

Parallèlement sur l’ICE Futures US New York, la tonne pour livraison en septembre valait 2.525 dollars, contre 2.414 dollars en fin de semaine dernière.

Sources : AFP, Liffe, ICE, Commerzbank, INTL FCStone

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 22 juin 2018


Le Blog Finance

Partager cet article