Le cours du palladium atteint un record, dopé par Ukraine et Afrique du Sud

Mots-clefs : , , , , , ,

Le cours du palladium, métal précieux utilisé dans l’industrie automobile et la joaillerie aura atteint cette semaine un niveau inégalé depuis le 22 février 2001, s’échangeant lundi jusqu’à 901,45 USD l’once.

Principaux facteurs haussiers : la grève observée depuis cinq mois dans les mines d’Afrique du Sud, deuxième producteur mondial de palladium après la Russie. Selon les analystes, c’est en effet au moins 650’000 onces de palladium, soit 25% de la production minière annuelle de ce pays, qui ont été perdues.

Les tensions entre l’Occident et la Russie sur le dossier ukrainien est également propice à soulever des inquiétudes quant au niveau de l’offre. Si à l’heure actuelle, le premier producteur mondial de palladium, Norilsk Nickel, n’a pas été la cible de sanctions occidentales, les investisseurs redoutent tout de même une telle éventualité, situation favorisant une hausse des cours.

En ce qui concerne la demande, le palladium, en grande partie utilisé pour la construction de pots catalytiques pour les véhicules à essence, a été soutenu par la bonne progression des ventes aux États-Unis et en Chine, ces deux marchés constituant les principaux marchés de véhicules à moteur essence).

A noter toutefois qu’en fin de semaine, le palladium a cédé une partie de ses gains, sous l’action de certains investisseurs souhaitant prendre des bénéfices.

Au final sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de palladium aura clos la semaine 883 USD, contre 878 USD vendredi dernier.

Sources : AFP, LPPM

Elisabeth Studer – 24 août 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Le cours des platinoïdes boostés par des grèves en Afrique du Sud


Le Blog Finance

Partager cet article