Le cours du sucre plombé par une offre pléthorique

Mots-clefs : , , , ,

Le prix du sucre a dégringolé cette semaine, atteignant même un plus bas niveau depuis 3 ans. Une offre abondante plombant les cours.

Les perspectives d’une importante récolte au Brésil, premier exportateur mondial de sucre avec 50% de parts de marché n’ont pu être contrebalancées par l’annonce d’une baisse de la production de canne à sucre lors de la deuxième quinzaine de juin dans la partie centre-sud du pays, où est concentré l’essentiel des cultures du pays, les marchés ayant d’ores et déjà tenu compte de cette donnée.
D’autant plus qu’au final, la baisse demeure toute relative, puisque la région concernée devrait réaliser une récolte record de 590 millions de tonnes de canne à sucre, en hausse de 11% par rapport à la saison dernière.

Bilan des courses : jeudi, le sucre blanc coté à Londres chutait à 461,10 USD, ce qui correspond à son plus bas niveau depuis fin juin 2010.
Parallèlement, le sucre brut coté à New York atteignait un point bas depuis début juillet 2010, à 16,08 cents.
Autre facteur à prendre en compte : la faiblesse de la monnaie brésilienne. Un contexte qui pousse les producteurs brésiliens à vendre leur récolte, opération leur permettant d’obtenir plus de réais en échange de leurs récoltes vendues en dollars.

Au final, sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en octobre valait 461,20SD vendredi à la cloture vendredi contre 470,80 USD lundi 8 juillet à l’ouverture.
Sur le NYBoT-ICE américain, la livre de sucre brut pour livraison en octobre valait 16,16 cents vendredi soir, contre 16,45 cents en fin de semaine dernière.

Sources : AFP, Nyse Euronext
Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 14 juillet 2013


Le Blog Finance

Partager cet article