Net rebond des Bourses européennes dans le sillage de Wall Street

Mots-clefs : , , , , , ,

Les Bourses européennes ont nettement rebondi mercredi après plusieurs jours ternes, bénéficiant de l’élan des marchés américains et de la baisse de l’euro face au dollar.

Francfort a ainsi gagné 2,07%, Paris 1,90% et Londres 1,35% après une baisse importante mardi.

Dans l’ensemble, « les indices européens ont perdu du terrain au cours des deux derniers jours, et aujourd’hui ces pertes ont été en grande partie récupérées », souligne David Madden analyste de CMC Markets.

Les marchés européens ont profité de l’élan toujours aussi impressionnant des marchés américains, avec de nouveaux records sur l’indice élargi S&P 500 et sur l’indice à forte coloration technologique Nasdaq après la publication mardi d’un solide indicateur sur l’activité manufacturière aux Etats-Unis.

La tendance a été à peine ralentie mercredi par la publication du nombre des créations d’emplois dans le secteur privé des Etats-Unis, qui ont été inférieures de moitié aux attentes des analystes. Vendredi, le rapport sur l’emploi total et le taux de chômage viendront le compléter.

A 18H40 (16H40 GMT), le Nasdaq avançait de 0,27%. Le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,89% et le S&P 500 0,84%.

Autre élément ayant joué en faveur des actions européennes, la baisse de l’euro face au dollar, après un plus haut de deux ans atteint mardi.

« La faiblesse du dollar explique aussi en partie la hausse des valeurs technologiques américaines, car elle diminue le coût pour acheter ces actions », explique Lara Nguyen, experte en investissement sur les marchés financiers. A l’inverse, un euro plus faible favorise les multinationales européennes.

LE LUXE EN HAUSSE

L’indice parisien a été porté par les valeurs du luxe, qui occupent une place prépondérante dans la pondération de l’indice, au lendemain d’un bon indicateur chinois. Ainsi, Kering a gagné 5,33% à 553 euros, Hermès 3,18% à 739,40 euros et LVMH 2,66% à 407,25 euros.

LA TECH TOUJOURS AU PLUS HAUT

Le Dax a été tiré par Deutsche Telekom (+5,23% à 15,40 euros) et le fabricant de puces et semiconducteurs Infineon (+2,32% à 24,05 euros). A Paris, Worldline a battu son record de valorisation, terminant à 81,66 euros en hausse de 3,26%.

LES BANQUES EN RETRAIT

Les valeurs bancaires ont encore été déprimées mercredi, au lendemain de l’annonce de l’entrée en déflation de la zone euro, qui éloigne un peu plus la perspective d’une remontée des taux de la BCE. Société Générale a perdu 2,34% à 12,92 euros, Crédit Agricole 0,92% à 8,44 euros et BNP Paribas 0,57% à 35,88 euros.

Les indices en bref

Paris – CAC 40 : +1,90% à 5.031,74 points

Francfort – Dax : +2,07% à 13.243,43 points

Londres – FTSE 100 : +1,35% à 5.940,95 points

Milan – FTSE MIB : +1,34 % à 19.858,21 points

Lisbonne – PSI 20 : +0,52% à 4,329.33 points

Zurich – SMI : +1,92% à 10.384,84 points

Madrid – IBEX 35 : +0,57% à 6,996.90 points

Amsterdam – AEX : +1,64% à 561.27 points

Bruxelles – Bel 20 : +1,34% à 3,358.68 points

Actualité économique sur moneyvox.fr

Partager cet article