Tunisie : report de la visite du Premier ministre en France … pour cause de remaniement ministériel ?

Mots-clefs : , , , , , ,

Quand la politique intérieure française percute les relations internationales.

Le bureau de presse du chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomaa a confirmé mercredi que ce dernier avait reporté la visite qu’il devait effectuer en France la semaine prochaine, les 31 mars et 1er avril, se refusant toutefois à indiquer si ce report était dû à la situation politique en France. Les sources gouvernementales tunisiennes n’ont pas expliqué les raisons de ce report ni évoqué de nouveau calendrier.

L’Elysée a également confirmé de son côté que la visite de M. Jomaa, prévue lundi et mardi, n’aurait finalement pas lieu.

Il semble de plus en plus probable – si l’on en croit différentes sources – que ce « contre- temps » serait dû à un prochain remaniement du gouvernement français, à l’issue des élections municipales dans l’Hexagone. D’après une source gouvernementale tunisienne, la visite officielle du Premier ministre  de Tunisie aurait été reportée à la demande des autorités françaises, en raison de la « conjoncture politique » locale.

La presse tunisienne précise pour sa part qu’il était prévu que Mehdi Jomaa rencontre François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, lundi et mardi prochain, dans le cadre d’une visite planifiée depuis longtemps en vue de « débattre de la situation économique en Tunisie et d’examiner les opportunités de coopération entre la Tunisie et la France sur la base d’une stratégie gagnant-gagnant« .

Mais à cette date, Jean-Marc Ayrault pourrait bien ne plus être Premier ministre … et Laurent Fabius ne plus être Ministre des Affaires Etrangères …. ? Les mauvais résultats du parti socialiste au premier tour de scrutin, dimanche dernier, et de ceux attendues au second tour, dimanche prochain, pourraient en effet contraindre François Hollande à procéder rapidement à un remaniement ministériel, en vue de réagir à ce qui s’annonce déjà comme une défaite de son parti.

Le déplacement du Premier ministre tunisien aux États-Unis, du 2 au 4 avril, sur invitation du président Barack Obama, est en revanche quant à lui maintenu …. nous allons y revenir … encore une fois le pétrole et le gaz pourraient être de la partie …

Sources : AFP, Reuters, Jeune Afrique, Presse Tunisienne

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 27 mars 2014

A lire également :

. Tunisie : accord de principe pour un prêt du FMI, mais risques d’ingérence ?

. Tunisie : la BEI réaffirme l’existence d’importantes réserves de gaz


Le Blog Finance

Partager cet article