Wall Street: Hewlett-Packard dévoile ses résultats trimestriels

Mots-clefs : , , , , ,

Les futures sur le Dow évoluaient dans un trading range serré autour de 15 000 points pendant toute la nuit et toute la matinée. A partir de 9h du matin ils se sont orientés à la baisse. Les indices, eux, poursuivaient la direction des contrats à terme dès le début de cotation. Entre 20h et 20h45 ils ont fortement rebondi, mais pendant la dernière heure de cotation les indices ont enregistré un repli important. Au final, le Dow Jones a terminé en baisse de 105,44 points ou 0,70% à 14 897,55 points. Parmi les plus grands gagnants de l’indice figurent Wal-Mart (+0,44%), Bank of America (+0,35%) et IBM (+0,16%). Les plus grands perdants ont été Alcoa (-2%), Hewlett-Packard (-1,78%) et 3M (-1,18%).

Le S&P500 a fléchi de 9,55 points ou 0,58% à 1 642,80 points. Le Nasdaq s’est replié de 13,80 points ou 0,38% à 3 599,79 points. Le Russell 2 000 a abandonné 0,68%.

Ce mercredi les indices ont terminé dans le rouge, tirés vers le bas par la publication des minutes de la dernière réunion du FOMC. La majorité de membres du Comité de politique monétaire de la Fed sont «à l’aise» avec l’idée de la réduction du rythme de rachat d’actifs plus tard cette année si les conditions économiques s’améliorent aux Etats-Unis. Certains membres pensent qu’il faut être patients et mieux évaluer l’information sur l’économie américaine. Ainsi, la réduction de QE paraît quasiment inévitable à moyen terme, mais le timing et le montant de la baisse de rachats restent incertains. Les 48 économistes interrogés par Bloomberg entre le 9 et le 13 août estiment en moyenne que la Fed réduira le rythme de rachats d’actifs à $ 75 milliards par mois lors de la réunion du FOMC de 17 -18 septembre.

Suite à la publication de ces minutes les taux d’intérêt ont fortement progressé, le taux obligataire à dix ans se situant à 2,852%. Les investisseurs craignent que cette remontée des taux due à la réduction de QE nuira à la reprise économique. Dans ce contexte le sentiment des opérateurs a été bien négatif. Tous les secteurs ont terminé dans le territoire négatif, menés par le secteur des télécoms, celui des services aux collectivités et celui d’industriels.

L’actualité macroéconomique

L’indice de la Mortgage Bankers Association a reculé de 4,6% lors de la semaine achevée le 16 août. Le sous-indice de refinancement a chuté de 7,7% tandis que celui des prêts hypothécaires a augmenté de 1,2%. Le taux fixe hypothécaire à trente ans a été en moyenne de 4,68% la semaine dernière, en hausse de 0,12% par rapport à la semaine précédente.

D’après la National Association of Realtors, les ventes de logements existants aux Etats-Unis se sont établies sur un rythme de 5,39 millions d’unités en juillet 2013 contre les attentes de 5,15 millions et après le niveau révisé de 5,06 millions au mois de juin.

Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse légèrement supérieure aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis, selon le département américain de l’Energie. Les réserves de brut ont diminué de 1,4 million de barils lors de la semaine achevée le 16 août alors que les analystes anticipaient une baisse de 1,3 million de barils. Les réserves d’essence se sont repliées de 4 millions de barils alors que les analystes tablaient sur un déclin de 1,3 million de barils. Les raffineries américaines ont fonctionné à 91,0% de leurs capacités contre 89,4% la semaine précédente.

Les entreprises à la loupe

Hewlett-Packard (-1,78% pendant la séance, -1,9% après l’annonce) a dévoilé ses résultats trimestriels ce soir après la clôture du marché américain. Son bénéfice par action est ressorti à $ 0,86, en ligne avec les attentes. Son chiffre d’affaires s’est élevé à $ 27,23 milliards alors que le marché s’attendait à $ 27,29 milliards.

Goldman Sachs a fléchi de 1,54% ce mercredi. La banque d’affaires pourrait avoir perdu au moins $ 100 millions à cause d’un problème sur son système informatique mardi matin, d’après le Financial Times.

Lowe’s a bondi de 3,92% aujourd’hui après l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action du rival de Home Depot (-0,75%) qui avait publié ses résultats mardi est ressorti à $ 0,88 contre le consensus de $ 0,79 après $ 0,64 un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a augmenté de 10,4% en glissement annuel à $ 15,71 milliards alors que le marché s’attendait à $ 15,06 milliards. Sa marge brute est passée de 33,9% au deuxième trimestre 2012 à 34,4% au trimestre écoulé. Ainsi, le groupe a revu à la hausse ses prévisions pour toute l’année, anticipant désormais le BPA de l’ordre de $ 2,10 contre $ 2,05 antérieurement avec la croissance de chiffre d’affaires de 5% contre +4,5% précédemment.

Target s’est replié de 3,61% ce mercredi suite à la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du spécialiste de grande distribution s’est établi à $ 1,19 contre les attentes de $ 0,96. Son BPA net a été de $ 0,95 après $ 1,06 il y a un an. Son chiffre d’affaires a atteint $ 17,1 milliards alors que les analystes misaient sur $ 17,3 milliards. Pour le trimestre en cours le groupe estime que son BPA sera compris entre $ 0,80 et $ 0,90.

Staples a plongé de 15,29% aujourd’hui après avoir fait état de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action du spécialiste de produits de bureaux s’est élevé à $ 0,16 contre les anticipations de $ 0,18. Son chiffre d’affaires a reculé de 2% en glissement annuel à $ 5,3 milliards à cause de la fermeture de 103 magasins au cours de douze derniers mois. Désormais le groupe prévoit que son BPA annuel sera compris entre $ 1,21 et $ 1,25 avec le chiffre d’affaires en hausse de 1% à 5%.

Toll Brothers a progressé de 0,03% ce mercredi après la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action du promoteur immobilier est ressorti à $ 0,26, en ligne avec les attentes, après $ 0,36 un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a augmenté de 24% en glissement annuel à $ 689,2 millions alors que les analystes s’attendaient à $ 695,8 millions. Le prix moyen d’une maison vendue a progressé de 13% à $ 651 000. Les livraisons ont grimpé de 24%.

American Eagle Outfitters (-9,89%) a terminé largement dans le vert aujourd’hui après l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action de la chaîne de magasins d’habillement s’est établi à $ 0,10, conformément aux attentes, après $ 0,09 il y a un an. Son chiffre d’affaires a diminué de 2% en glissement annuel à $ 727,3 millions alors que les analystes l’estimaient à $ 719,46 millions. Pour le trimestre en cours le groupe s’attend au BPA compris entre $ 0,14 et $ 0,16, au-dessous des anticipations des analystes. Ses rivaux, tels que Abercrombie&Fitch (-3,51%) et Aeropostale (-4,75%), ont également cédé du terrain.

Apple a avancé de 0,26% ce mercredi car UBS a relevé son objectif de cours sur le titre de $ 500 à $ 560.

Garmin (+4,76%) a terminé en forte hausse aujourd’hui car Goldman Sachs a amélioré sa recommandation sur le titre, ne conseillant plus de le vendre.

Demain

15h : Indice des prix immobiliers de la FHFA

16h : Indice des indicateurs avancés


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article