Wall Street termine proche de l’équilibre

Mots-clefs : , , , ,

Les futures sur le Dow se sont orientés à la hausse à 4h du matin. Après avoir culminé à 14 748 points vers 10h ils ont commencé à fléchir après l’annonce de l’indice IFO allemand décevant. Les contrats à terme cédaient du terrain jusqu’à l’ouverture du marché américain. Les indices, eux, poursuivaient la direction des futures dès le début de cotation et ce jusqu’à 18h30. Ils ont légèrement rebondi ensuite, mais pendant la dernière heure de cotation ils ont de nouveau fléchi. Au final, le Dow Jones a terminé en baisse de 43,16 points ou 0,29% à 14 676,30 points. 

Le S&P500 a bondi de 0,01 point ou 0% à 1 578,79 points. Le Nasdaq s’est adjugé 0,32 points ou 0,01% à 3 269,65 points. Le Russell 2 000 a avancé de 0,49%.

Ce mercredi les indices ont terminé proches de l’équilibre. Tandis que les résultats trimestriels globalement positifs tiraient les indices vers le haut, la performance des commandes de biens durables aux États-Unis en mars les a tiré vers le bas. Cette actualité mitigée explique donc l’hésitation des investisseurs. La grande majorité des secteurs ont terminé dans le vert, mais certains n’ont pas réussi à progresser. Il s’agit du secteur des produits à la consommation (Procter&Gamble), celui des télécoms (AT&T) et celui de la santé (Eli Lilly). Les prix des matières premières ont bondi, à l’exception notable du gaz naturel, tiré vers le bas par les prévisions météorologiques. Dans le contexte d’hésitation les opérateurs se sont précipités vers les obligations d’état américain, l’or ne jouant pas pour l’instant son rôle traditionnel de la valeur refuge.

L’actualité macroéconomique

L’indice de la Mortgage Bankers Association a augmenté de 0,2% lors de la semaine achevée le 19 avril. Le sous-indice de refinancement et celui des prêts hypothécaires ont bondi de 0,3%. Le taux fixe hypothécaire à trente ans a été en moyenne de 3,65% la semaine dernière, en baisse de 0,02% par rapport à la semaine précédente.

Les commandes de biens durables aux États-Unis ont subi en mars leur plus forte baisse depuis septembre. Selon le département du Commerce, elles ont chuté de 5,7% le mois dernier, après une hausse de 4,3% (révisée de +5,6%) en février et contre les attentes de -2,8%. Hors transports, ces commandes ont diminué de 1,4% après un recul de 1,7% le mois précédent. Les commandes de biens durables hors défense et aéronautique ont augmenté de 0,2% contre -4,8% en février mais au-dessous du consensus de +0,4%.

Les stocks américains de pétrole brut ont augmenté moins que prévu la semaine dernière, d’après l’Agence américaine d’information sur l’énergie. Les stocks de brut ont augmenté de 947 000 barils à 388,59 millions alors que les analystes tablaient sur une hausse de 1,5 million de barils. Les stocks d’essence ont diminué de 3,93 millions de barils, alors que les économistes attendaient une contraction de 200 000 barils. Le taux d’utilisation des capacités des raffineries américaines a baissé de 2,8% à 83,5%.

Les entreprises à la loupe

Apple a cédé 0,16% aujourd’hui suite à la publication de ses résultats du premier trimestre 2013. Le bénéfice par action de la firme à la pomme est ressorti à $ 10,09 contre le consensus de $ 10,00 et $ 12,3 il y a un an. Son chiffre d’affaires a augmenté de 11,22% en glissement annuel à $ 43,6 milliards tandis que les analystes tablaient sur $ 42,6 milliards. Sa marge brute est donc passée de 47,7% à 37,5%. Le groupe a vendu 37,4 millions d’iPhones durant le trimestre, contre 35,1 millions un an avant. Les ventes des iPads ont totalisé 19,5 millions contre 11,8 millions il y a un an. Pour le trimestre en cours Apple prévoit le chiffre d’affaires allant de $ 33,5 à $ 35,5 milliards avec une marge brute allant de 36% à 37%. Les analystes, eux, anticipaient $ 39,3 milliards de chiffre d’affaires et le BPA de $ 9,08. Le conseil d’administration a autorisé une augmentation des programmes de rachats d’actions. Apple souhaite utiliser $ 100 milliards pour des dividendes et des rachats d’actions jusqu’à l’année calendaire 2015. L’autorisation de rachats d’actions est portée à $ 60 milliards, contre $ 10 milliards annoncés l’an dernier. Par ailleurs, le dividende trimestriel a été relevé de 15% à $ 3,05 par action.

AT&T a chuté de 5,03% ce mercredi après avoir dévoilé ses résultats trimestriels mardi soir après la fin de cotation. Le bénéfice par action de l’opérateur des télécoms s’est élevé à $ 0,64, en ligne avec les attentes. Son chiffre d’affaires a atteint $ 31,36 milliards alors que le marché s’attendait à $ 31,75 milliards.

Sprint Nextel (-0,14%) a terminé dans le territoire négatif aujourd’hui après la présentation de ses résultats trimestriels. La perte par action de l’opérateur des télécoms a été de $ 0,21 contre le consensus de -$ 0,33. Son chiffre d’affaires a légèrement bondi en glissement annuel à $ 8,8 milliards alors que les analystes s’attendaient à $ 8,71 milliards. Mais le groupe a perdu 560 000 abonnés au premier trimestre 2013.

Boeing a progressé de 3,01% aujourd’hui suite à la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action du géant aéronautique est ressorti à $ 1,44 contre le consensus de $ 1,48 et après $ 1,22 il y a un an. Son chiffre d’affaires a décliné de 2,6% en glissement annuel à $ 18,9 milliards tandis que le marché prévoyait $ 18,8 milliards. Ses commandes sont ressorties au niveau record, à $ 392 milliards.

General Dynamics (+6,9%) a clôturé largement dans le vert aujourd’hui suite à l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action du contractant d’aéronautique et de défense est ressorti à $ 1,62 contre les prévisions de $ 1,50 et $ 1,57 il y a un an. Son chiffre d’affaires a fléchi de 2% en glissement annuel à $ 7,4 milliards tandis que les analystes anticipaient $ 7,55 milliards.

Procter&Gamble a reculé de 5,87% ce mercredi après l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du géant des produits de consommation s’est établi à $ 0,99 contre les attentes de $ 0,96. Son BPA net a été de $ 0,88 après $ 0,82 il y a un an. Son chiffre d’affaires a augmenté de 2% en glissement annuel à $ 20,6 milliards alors que le marché s’attendait à $ 20,7 milliards. Mais ce sont surtout les prévisions des bénéfices données par le groupe pour le trimestre en cours qui ont déçu les opérateurs. En effet, P&G anticipe que son BPA sera compris entre $ 0,69 et $ 0,77 contre le consensus de $ 0,81.

Ford (-0,22%) a terminé légèrement dans le rouge ce mercredi après avoir fait état de ses résultats du premier trimestre 2013. Le bénéfice ajusté par action du constructeur automobile s’est élevé à $ 0,41 contre les attentes de $ 0,37. En Europe le groupe a enregistré une perte nette de $ 462 millions. Son chiffre d’affaires a augmenté de 10% en glissement annuel à $ 35,8 milliards alors que le marché s’attendait à $ 32,8 milliards. Son rival, General Motors (+2,01%), a grimpé. 

Amgen a reculé de 6,94% ce mercredi après la publication de ses résultats trimestriels mardi soir après la clôture du marché. Le bénéfice ajusté par action du spécialiste des biotechnologies est ressorti à $ 1,96 contre le consensus de $ 1,84. Son chiffre d’affaires a augmenté de 5% en glissement annuel à $ 4,2 milliards tandis que les analystes misaient sur $ 4,4 milliards. Son rival, Biogen (-3,09%), a également baissé. 

Eli Lilly s’est replié de 3,91% ce mercredi après l’annonce de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du laboratoire pharmaceutique est ressorti à $ 1,14 contre les anticipations de $ 1,05. Son chiffre d’affaires a atteint $ 5,6 milliards alors que le marché s’attendait à $ 5,66 milliards. Ses rivaux tels que Pfizer (-1,54%), Abbott Labs (-1,85%) et Merck (-1,4%), ont également cédé du terrain. 

WellPoint a grimpé de 5,77% aujourd’hui suite à la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action de l’assureur s’est établi à $ 2,94 contre le consensus de $ 2,38. Son chiffre d’affaires a bondi de 16% en glissement annuel à $ 17,55 milliards tandis que les analystes l’estimaient à $ 17,8 milliards. En outre, le groupe a revu à la hausse sa prévision du BPA pour toute l’année.

Juniper Networks a plongé de 9,62% aujourd’hui suite à la présentation de ses résultats du premier trimestre 2013. Le bénéfice ajusté par action de l’équipementier des réseaux s’est établi à $ 0,24 contre les estimations de $ 0,21. Son chiffre d’affaires a augmenté de 7% en glissement annuel, mais a baissé de 7% en glissement trimestriel à $ 1,06 milliard alors que les analystes prévoyaient $ 1,07 milliard. Ce sont surtout les prévisions bien prudentes du groupe pour le trimestre en cours qui ont déçu les investisseurs. Son rival Cisco (-2,49%) a également terminé dans le rouge. 

Broadcom (+6,38%) a été parmi les plus grands gagnants du S&P500 aujourd’hui après la publication de ses résultats trimestriels. Le bénéfice ajusté par action du concepteur des puces a été de $ 0,65 contre les estimations de $ 0,56. Son BPA net a été de $ 0,33 après $ 0,15 il y a un an. Son chiffre d’affaires a augmenté de 9,7% en glissement annuel à $ 2,01 milliards tandis que les analystes misaient sur $ 1,9 milliard. Par ailleurs, le groupe a donné les prévisions du BPA et du CA bien optimistes pour le trimestre en cours. Ses rivaux, tels que Intel (+1,22%), AMD (+3,16%) et Texas Instruments (+0,87%), ont également avancé. 

Yum ! Brands (+7,01%) a affiché une belle hausse ce mercredi après avoir dévoilé ses résultats trimestriels. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels du spécialiste de restauration rapide s’est élevé à $ 0,70 contre les attentes de $ 0,60. Son chiffre d’affaires a reculé de 7% en glissement annuel à $ 2,54 milliards alors que le marché s’attendait à $ 2,56 milliards. Les ventes en Chine ont décliné de 9% au premier trimestre. Son rival, McDonald’s (+1,26%), a également progressé. 

Whirlpool a cédé 2,25% ce mercredi après avoir dévoilé ses résultats du premier trimestre 2013. Le bénéfice ajusté par action du spécialiste de l’électroménager a été de $ 1,97 contre les attentes de $ 1,90. Son BPA net a été de $ 3,12. Ses ventes ont baissé de 2% en glissement annuel à $ 4,2 milliards alors que les analystes s’attendaient à $ 4,4 milliards.

Nasdaq OMX a reculé de 0,95% ce mercredi après avoir fait état de ses résultats du premier trimestre 2013. Le bénéfice ajusté par action de l’opérateur de bourse s’est établi à $ 0,64 contre les estimations de $ 0,62. Son BPA net a été de $ 0,25 après $ 0,48 il y a un an. Son chiffre d’affaires a augmenté de 1% en glissement annuel à $ 418 millions, conformément aux attentes. Ses rivaux, tels que ICE (+0,64%) et Nyse Euronext (+0,45%), ont, en revanche, bondi. 

Zynga (+5,31% pendant la séance, -12,21% après l’annonce) a dévoilé ses résultats trimestriels ce soir après la clôture du marché. Le bénéfice par action du spécialiste des jeux sur Internet est ressorti à $ 0,01 alors que les analystes s’attendaient à une perte de $ 0,03 par action. Son chiffre d’affaires a atteint $ 230 millions contre le consensus de $ 210 millions. Ce sont les prévisions des bénéfices annoncées par le groupe qui ont déçu les investisseurs. 

Qualcomm (+0,99% pendant la séance, -4,88% après l’annonce) a également publié ses résultats trimestriels ce soir après la fin de cotation. Le bénéfice par action du plus grand fabricant des puces pour les smartphones s’est établi à $ 1,17, en ligne avec les attentes. Son chiffre d’affaires s’est élevé à $ 6,12 milliards alors que le marché l’estimait à $ 6,09 milliards. 

Demain

14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article