Cooperl peut-il verser une prime à ses salariés vaccinés?

Mots-clefs : , , , , ,

200 euros pour s’être fait vacciner. C’est ce que promet le groupe Cooperl, leader français de la filière porcine. La direction de l’entreprise a ainsi envoyé une note lundi 2 août à ses 4.700 salariés pour les avertir de l’existence de cette prime. Seuls critères pour être éligible: avoir reçu ses deux doses de vaccin anti-Covid-19 et “faire partie des effectifs sur la période du 1er au 31 août 2021”, note Ouest-France qui a pu consulter ce document interne. Cooperl évoque “une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (aussi appelée “prime Macron”, NDLR) pour la participation active à la démarche nationale de prévention sanitaire incitant à la vaccination”, précise le journal régional. Cette prime, mise en place en 2019 dans le cadre de la loi relative aux mesures d’urgence économiques et sociales, permet aux employeurs de verser à ses salariés gagnant moins de trois fois le Smic une prime exonérée d’impôt et de cotisations sociales. Problème: “aucun critère basé sur un motif discriminatoire” ne peut conduire à une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, est-il indiqué sur le site du ministère du Travail. Et en droit du travail, aucun salarié ne peut être discriminé au travail en raison de son état de santé. “Cette prime est maquillée. Ce n’est pas

Challenges en temps réel : Entreprise

Partager cet article