DAX 40 : le marché reste suspendu à l’évolution des tensions géopolitiques

Mots-clefs : , , , , , , , , , ,

L’évolution des marchés financiers reste suspendue à l’évolution des tensions géopolitiques à court terme.

L’attitude imprévisible de Vladimir Poutine rend l’évolution des marchés très incertaine alors que le président russe a mis en alerte la force de dissuasion nucléaire dimanche et qu’il a parallèlement envoyé une délégation pour négocier avec les responsables ukrainiens une sortie de crise.

Les marchés boursiers pourraient aussi bien bondir que chuter dans les prochaines heures et les prochains jours en fonction de l’évolution de la situation. Une désescalade permettrait au sentiment de s’améliorer, aux marchés de rebondir.

Outre les tensions géopolitiques, le sentiment du marché sera également influencé par les rapports sur l’indice PMI chinois, l’inflation dans la zone euro et l’emploi aux États-Unis cette semaine.

À plus long terme, la principale menace pour les marchés est le ralentissement économique, qui devrait se poursuivre au cours des prochains mois et qui pourrait s’accélérer si les tensions géopolitiques font grimper les prix des matières premières.

Une hausse des prix des intrants aurait un impact inflationniste évident sur la consommation et la production, entraînant une baisse de la consommation et de la production réelles, ce qui rendrait la tâche des banquiers centraux encore plus difficile.

Il paraît donc difficile d’imaginer un scénario haussier pour les marchés actions au cours des prochains trimestres sans une résolution de la crise ukrainienne, ou une modération des ambitions des banques centrales.

Le DAX pourrait poursuivre sa correction jusqu’à 13 664 points

Graphique journalier du cours du DAX 40 réalisé sur TradingView :

DAX 40 : le marché reste suspendu à l’évolution des tensions géopolitiques

Sur le plan de l’analyse technique, les perspectives du DAX 40 sont baissières depuis la semaine dernière après que l’indice ait enfoncé une zone de support majeur entre environ 15 000 et 14 850 points. En enfonçant cette zone de prix, le DAX a formé une figure de retournement en « double top » qui ouvre théoriquement la voie à un retracement jusqu’à 13 800 points, ce qu’il a rapidement fait la semaine dernière.

Les perspectives restent toutefois baissières sous la ligne de cou à 15 000 points ou en l’absence de signal technique en faveur d’un retournement. Si l’aversion au risque s’accentue, le DAX pourrait revenir tester son creux de février 2021 à 13 664 points.

Partager cet article