Démission inattendue du directeur général du chinois Ant Group

Mots-clefs : , , , , ,

par Yingzhi Yang, Cheng Leng et Sumeet Chatterjee

12 mars (Reuters) – Le directeur général d’Ant Group, Simon Hu, a démissionné vendredi alors que le géant chinois des paiements, filiale d’Alibaba, est poussé par les autorités de régulation à remanier ses activités après l’échec de son introduction en Bourse pour plusieurs milliards de dollars.

Simon Hu, qui avait été nommé directeur général d’Ant en 2019, a remis sa démission pour raisons personnelles et sera remplacé par Eric Jing, qui continuera à assurer les fonctions de président, a annoncé le groupe dans un communiqué.

“Après des discussions approfondies au sein du conseil d’administration, nous avons décidé de respecter la demande personnelle de Simon et de le soutenir pleinement dans sa nouvelle mission”, a déclaré Eric Jing dans un document interne que Reuters a pu consulté.

A Wall Street, l’action Alibaba reculait de -4,29% à 16h07 GMT.

Le départ du Simon Hu est le premier changement majeur au sein de la direction depuis l’arrêt de l’introduction en Bourse d’Ant Group, à Hong Kong et à Shanghai, et dont il était l’un des principaux artisans.

Pékin a brutalement interrompu début novembre le processus de double cotation, une opération de 37 milliards d’euros (31 milliards d’euros), sans préciser les motifs de cette décision. Depuis, les autorités financières et réglementaires chinoises ont multiplié les interventions visant le groupe bâti par le milliardaire Jack Ma, également fondateur d’Alibaba, numéro un chinois du commerce en ligne.

A la suite d’une importante pression exercée par les autorités de régulation et la banque centrale du pays, Ant Group travaille à la réorganisation ses activités de crédit à la consommation et à sa transformation en une holding financière. (Yingzhi Yang et Cheng Leng à Pékin, Sumeet Chatterjee à Hong Kong et Eva Mathews à Bangalore, version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)

Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article