Deutsche Bank désigne un nouveau président du conseil de surveillance

Mots-clefs : , , ,

Deutsche Bank, la première banque allemande, a annoncé vendredi la nomination d’Alexander Wynaendts, ancien patron de l’assureur Aegon , au poste de président du conseil de surveillance, tournant la page des dix ans de mandat de Paul Achleitner.

Agé de 65 ans, Paul Achleitner a échappé à trois votes de défiance des actionnaires avant de renoncer l’an dernier à solliciter un troisième mandat de cinq ans et d’accepter de mettre fin à ses fonctions en mai prochain.

La Banque centrale européenne (BCE) demandait depuis des mois à Deutsche Bank de lui trouver un successeur afin de procéder à une transition ordonnée.

Paul Achleitner avait plaidé pour qu’un membre du conseil de surveillance de la banque lui succède.

Theodor Weimer était ainsi souvent cité pour reprendre le poste, mais il est également président du directoire de Deutsche Börse et les autorités de régulation ont averti qu’elles ne lui permettraient pas de cumuler les deux fonctions.

Pendant les deux mandats de Paul Achleitner, la banque allemande, en pleine restructuration, a connu deux présidents de directoire, accusé des milliards d’euros de pertes et réglé plusieurs milliards d’euros d’amendes, notamment plus de 6 milliards d’euros en 2017 aux Etats-Unis pour son rôle dans la crise des “subprimes”.

Si elle a renoué avec les bénéfices, elle reste étroitement surveillée par les régulateurs en raison de sa taille qui représente un risque systémique pour le système financier.

Partager cet article