Le Nasdaq s’envole, le Dow plonge face au retour du risque sanitaire

Mots-clefs : , , , ,

Le Nasdaq Composite a établi un nouveau record et dépassé pour la première fois de son histoire la barre des 16.000 points vendredi à la Bourse de New York, porté par la bonne santé des valeurs technologiques, mais le Dow Jones a enregistré sa quatrième séance de baisse consécutive, plombé par le regain d’aversion au risque face au retour des confinements sanitaires en Europe.

Les valeurs bancaires, celles de l’énergie et du transport aérien, ont notamment souffert lors de cette dernière séance de la semaine à Wall Street.

Le Dow Jones a reculé de 0,75%, ou 268,97 points, à 35 601,98 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 6,58 points, soit -0,14%, à 4 697,96 points.

Le Nasdaq Composite a en revanche progressé de 63,73 points (0,40%) à 16 057,44 points.

Sur la semaine écoulée, le Dow a chuté de 1,38%, le S&P a avancé de 0,32% et le Nasdaq Composite a gagné 1,24%, selon des données provisoires.

Les sévères mesures de restriction de nouveau en vigueur dans plusieurs pays d’Europe face à un rebond de l’épidémie de COVID-19 ont refroidi les ardeurs des investisseurs dans plusieurs secteurs sensibles à la situation sanitaire, notamment les compagnies aériennes et les croisiéristes.

Les grandes compagnies pétrolières ont également souffert des craintes d’une baisse de la demande en Europe et le sous-indice S&P de l’énergie affiche l’une des moins bonnes performances des indices sectoriels.

Dans ce contexte, les obligations ont retrouvé de l’attrait et les rendements ont baissé, plombant le secteur bancaire mais profitant aux valeurs technologiques, toujours sensibles à l’évolution des taux, et par contrecoup au Nasdaq.

Partager cet article