La Banque nationale suisse n’hésitera pas à resserrer sa politique monétaire

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

La Banque nationale suisse (BNS) resserrera sa politique monétaire si le taux d’inflation reste durablement élevée, a déclaré Andréa Maechler, l’une des membres de la direction générale de la banque centrale, dans une interview publiée lundi.

Plus tôt dans la journée, Christine Lagarde, la président de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré que l’institution de Francfort devrait remonter son taux de dépôt à zéro d’ici fin septembre face à l’inflation.

La BNS pourrait en faire de même si l’inflation suisse reste en dehors de sa fourchette de stabilité de prix entre 0% et 2%.

L’inflation s’est établie le mois dernier à son niveau le plus élevé depuis 14 ans, à 2,5% sur un an.

“Si l’inflation ne descend pas à moyen terme dans une fourchette comprise entre 0% et 2%, nous n’hésiterons pas à resserrer notre politique”, a déclaré Andréa Maechler au magazine économique Bilan.

La BNS a le taux d’intérêt le plus bas au monde, à -0,75%, ce qui, avec sa volonté d’intervenir sur les marchés des changes, représentent les fondements de sa politique monétaire depuis les sept dernières années.

La réponse de la BNS à une accélération de la hausse des prix “dépendra à la fois de la dynamique de l’inflation et des perspectives économiques en Suisse et à l’étranger”, a déclaré Andréa Maechler. “Nous l’avons toujours dit, dès que nous serons en mesure de lever le taux directeur négatif, nous le ferons. Nous ne savons cependant pas quand nous serons en mesure de le faire.”

“Notre objectif est de mener une politique monétaire adaptée à l’économie suisse pour assurer la stabilité des prix à moyen terme”, a-t-elle ajouté.

Partager cet article