La Bourse de Paris atone à la mi-journée (+0,01%)

Mots-clefs : , , ,

La Bourse de Paris patinait (+0,01%) lundi à mi-séance, campant sur ses plus hauts récents faute de nouveaux catalyseurs dans une séance particulièrement calme en raison d’un jour férié au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

A 12H46 (10H46 GMT), l’indice CAC 40 s’adjugeait 0,39 point, à 6.484,50 points, après être monté jusqu’à 6.496,32 points, nouveau plus haut depuis le 20 septembre 2000. Vendredi, il avait terminé à un niveau inédit en clôture depuis le 19 septembre 2000 (+0,75%).

« La journée s’annonce particulièrement calme en raison de la fermeture de Wall Street pour Memorial Day et de Londres pour Spring Bank Holiday », relève Franklin Pichard, le directeur général de Kiplink Finance.

« Au chapitre macroéconomique, les investisseurs se contenteront de la première estimation de l’inflation au mois de mai en Allemagne », complète-t-il.

Plus tôt dans la séance, les investisseurs ont pris connaissance de la croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro aux entreprises, qui a poursuivi son ralentissement en avril tandis qu’elle a de nouveau accéléré côté ménages, face aux perspectives de réouverture de l’économie, selon la Banque centrale européenne (BCE).

De son côté, l’OCDE a relevé lundi ses prévisions de croissance mondiale pour 2021 (à 5,8%) et 2022 (à 4,4%), tout en mettant en garde contre une rechute de l’économie en raison de la persistance de « vents contraires ».

En France, le déficit public se creusera encore cette année pour atteindre 9,4% du produit intérieur brut (PIB), soit quelque 220 milliards d’euros, du jamais vu.

Sur le front sanitaire, toute la population majeure de France est éligible à compter de ce lundi à la vaccination contre le Covid-19, sans critères d’âge ou d’état de santé, « étape clé » pour éviter un rebond de l’épidémie alors que les restrictions s’allègent peu à peu.

Accor se lance dans l’aventure Spac

Le groupe hôtelier français prenait 0,61% à 32,92 euros après avoir annoncé vendredi la levée de 300 millions d’euros via son Spac, une société sans activité opérationnelle dont les titres seront cotés mardi à la Bourse de Paris.

Eurazeo accueille Advent International

La société d’investissement progressait de 1,45% à 73,65 euros. Elle a fait entrer le fonds d’investissement Advent International au capital de Planet, une des sociétés de son portefeuille, spécialisée dans les solutions de paiement, valorisée par cette opération à 1,8 milliard de dollars.

Lagardère gagnait 0,87% à 20,94 euros. La nomination de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy en tant que membre du conseil d’administration du groupe sera proposée dans le cadre de l’assemblée générale du 30 juin.

Partager cet article