L’Algérie, une alternative crédible au gaz russe?

Mots-clefs : , , , , , , ,

Dans une “Déclaration de Versailles”, les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont annoncé ce vendredi 11 mars à l’issue du Sommet de Versailles, un plan

“pour la sortie de la dépendance fossile à l’égard de la Russie”, d’ici à 2027.

La Russie représente actuellement 40% des importations de gaz de l’UE. Ce plan “suppose des investissements nouveaux, des équipements nouveaux, des stratégies en matière d’énergies renouvelables et de nucléaire”, a précisé Emmanuel Macron lors de la conférence de presse.

“La stratégie que nous devons bâtir, c’est de savoir à quel rythme nous pouvons diminuer, réduire puis supprimer cette vulnérabilité, quels sont les voies et moyens pour trouver d’autres fournisseurs à court terme et comment nous réorganiser”, déclarait ce jeudi Emmanuel Macron.

 

Partager cet article