Le Maroc est en passe de devenir le plus grand investisseur en Afrique d’ici 2025

Mots-clefs : , , , , , ,

Avec une croissance économique constante et des projets d’investissement ambitieux, le Maroc est en passe de devenir le plus grand investisseur en Afrique d’ici 2025. Selon les dernières données de la Banque mondiale, le pays est actuellement le quinzième investisseur en Afrique en termes d’investissements directs étrangers (IDE).

Cependant, grâce à son engagement croissant envers le développement économique du continent, cette position pourrait bientôt évoluer.

Actuellement, le groupe financier marocain fournit déjà 28% des services financiers en Afrique à travers ses filiales locales. Cette présence importante sur le marché africain est le résultat d’une stratégie d’expansion méthodique menée ces dernières années. Le Maroc a notamment ciblé des secteurs clés tels que les télécommunications, les services bancaires et les infrastructures.

Selon JP Morgan, la Banque de l’Afrique pourrait devenir l’un des plus importants investissements du Maroc en Afrique. Fondée en 2017 par le groupe financier marocain Attijariwafa Bank, cette banque panafricaine est déjà présente dans 18 pays du continent, offrant des services bancaires aux particuliers et aux entreprises. Elle a également lancé une plateforme numérique pour faciliter les transactions transfrontalières.

En plus de ces investissements financiers, le Maroc a également mis en place des initiatives pour renforcer sa coopération économique avec d’autres pays africains. Le pays a notamment signé des accords de libre-échange avec plusieurs pays de l’Union Africaine et a organisé des sommets économiques pour promouvoir les échanges commerciaux entre les entreprises marocaines et africaines.

Ces efforts ont également été soutenus par une politique macroéconomique solide, qui a permis au Maroc de maintenir une croissance stable malgré les incertitudes économiques mondiales. Le pays a également réussi à maintenir un taux de chômage relativement faible et à augmenter le taux de participation à la force de travail.

Le Maroc a également amélioré ses relations diplomatiques avec les pays africains, ce qui facilite les investissements et les échanges commerciaux entre les deux parties. Il a également créé l’Union pour la Méditerranée (UPM), une initiative qui rassemble 43 pays de l’Union Européenne et de la région méditerranéenne pour promouvoir la coopération économique et sociale.

En somme, le Maroc est sur la bonne voie pour devenir le plus grand investisseur en Afrique d’ici 2025. Son engagement en faveur des réformes économiques et de l’investissement dans des secteurs clés, ainsi que ses relations diplomatiques améliorées avec les pays africains, lui donnent un avantage compétitif sur ses concurrents dans la région. Les experts estiment que Bank of Africa pourrait devenir l’investissement phare en Afrique.

Partager cet article