Le pétrole Brent revient tester une résistance clé à 114$

Mots-clefs : , , , ,

Les cours de pétrole se reprennent depuis la semaine dernière sur fond de réouverture de l’économie chinoise et de discussions d’un potentiel embargo européen sur le pétrole russe. Les autorités chinoises ont annoncé la levée progressive des restrictions sanitaires dans la capitale économique et industrielle, Shanghai, ce qui laisse penser que la demande de pétrole pourrait augmenter sensiblement dans les semaines à venir.

Les prix du pétrole sont également soutenus par d’importantes incertitudes entourant l’offre, car les exportations russes diminuent en raison des sanctions des Occidentaux et pourraient encore baisser en cas d’embargo de l’UE.

Les doutes sur l’offre sont également alimentés par les membres de l’OPEP qui ne semblent pas pomper autant de pétrole qu’ils le souhaiteraient. Le rapport mensuel de l’organisation montre que leur production a augmenté de 153 000 barils par jour en avril, soit moins que l’augmentation de 254 000 barils par jour prévue par le cartel.

Les prix des barils Brent et WTI ont ainsi regagné près de 10% depuis le début du mois, mais tout n’est pas vert pour les prix du pétrole. La principale menace est le ralentissement économique en Europe et aux États-Unis, qui devrait s’aggraver au cours des prochains mois et pourrait donc limiter la hausse.

Le pétrole Brent revient tester une résistance clé à 114$

Graphique journalier du cours du pétrole Brent réalisé sur TradingView :

Pétrole : le prix du baril remonte à un plus haut de près de deux mois

Sur le plan de l’analyse technique, la tendance de fond du pétrole est haussière comme en témoigne la direction de la moyenne mobile à 200 séances. Le prix du baril Brent tente actuellement de dépasser sa résistance des dernières semaines à environ 114$ .

Un franchissement de ce seuil correspondrait à une sortie par le haut du triangle ascendant et de ses bandes de Bollinger, ce qui serait le signal d’une réaccélération de la tendance haussière. Une progression jusqu’au sommet de début mars à environ 140$ serait alors à prévoir.

Les perspectives redeviendraient techniquement baissières en cas de repli sous les récents plus à 100$ . Une baisse sous ce seuil ouvrirait la voie à un retour au sommet de 2018 à 86$ enfoncé en début d’année.

Partager cet article