Les bousculades près de l’aéroport de Kaboul font 7 morts, selon Londres

Mots-clefs : , , , , , , ,

(Actualisé avec déclarations de l’Otan)

LONDRES, 22 août (Reuters) – Sept personnes ont trouvé la mort samedi dans des mouvements de foule près de l’aéroport de Kaboul, où plusieurs milliers de personnes se pressent désespérément pour quitter l’Afghanistan après la prise du pouvoir par le mouvement islamiste des taliban, a dit dimanche le ministère britannique de la Défense.

“Nos sincères pensées accompagnent les familles des sept civils afghans qui ont tristement trouvé la mort dans des foules à Kaboul”, a dit le ministère dans un communiqué.

“Les conditions sur le terrain restent extrêmement difficiles et nous faisons tout notre possible pour être en mesure de gérer la situation avec la meilleure sécurité possible.”

Selon des témoins, les taliban ont rétabli un certain ordre autour de l’aéroport dimanche, s’assurant que les personnes présentes forment des queues à l’extérieur des accès principaux et interdisant la formation de foules dans le périmètre, ont-ils dit.

Selon eux, il n’y avait pas de violence ou de confusion sur place au premières heures de dimanche. Malgré l’heure matinale, de longues lignes de personnes se formaient déjà.

Des officiels de l’Otan et des taliban ont indiqué que le chaos à l’aéroport, qui compte seulement une piste d’envol, a déjà fait au moins 12 morts dans l’enceinte et aux alentours.

Certaines victimes ont été abattues tandis que d’autres sont mortes étouffées ou piétinées dans les bousculades, ont dit des témoins. et Un responsable de l’Otan a déclaré dimanche à Reuters qu’au moins vingt personnes avaient trouvé la mort au cours des sept jours passés dans l’aéroport de Kaboul et aux alentours, durant les opérations d’évacuation.

“La crise à l’extérieur de l’aéroport de Kaboul est malheureuse. Notre priorité est d’évacuer tous les étrangers dès que nous le pouvons”, a-t-il ajouté sous couvert d’anonymat. “Nos troupes maintiennent actuellement une distance stricte avec les zones extérieures de l’aéroport de Kaboul pour prévenir tout heurt avec les taliban.”

Les candidats au départ craignent le retour en Afghanistan d’une interprétation austère de la loi islamique, comme vingt ans plus tôt quand les taliban étaient au pouvoir.

Un correspondant de Sky News présent à l’aéroport a indiqué que plusieurs dizaines de milliers d’Afghans étaient rassemblés samedi, et que les personnes situées à l’avant du rassemblement ont été blogués contre les barricades.

Des images de Sky News ont montré des soldats debout sur un mur tentant de dégager les personnes blessées et arrosant la foule avec un jet d’eau pour la réhydrater. (Reportage Andrew MacAskill à Londres, le bureau de Kaboul et Rupam Jain, Gilles Guillaume pour la version française)


Investir – Toute l’info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article