Les ventes du laboratoire de santé animale Vetoquinol flanchent

Mots-clefs : , , , , , ,

Habitué aux sommets boursiers, Vetoquinol rétrocède près de 12% à 127,80 euros. La publication du jour a été jugée courte par des investisseurs souhaitant prendre leurs bénéfices sur un titre évoluant sur ses plus hauts annuels et affichant un gain de 158% sur cinq ans.

Si le groupe Vetoquinol évolue sur un secteur porteur (la santé animale), il n’est pas pour autant immunisé contre les tensions géopolitiques et inflationnistes. Dans son rapport financier trimestriel publié ce jeudi, Vetoquinol a concédé être exposé aux risques d’inflation des coûts d’achat des matières premières, de l’énergie, engendrés par le conflit ukrainien. A ce sujet, le laboratoire explique ne pas avoir de présence directe (filiale, établissement, usine, effectif) en Ukraine et en Russie.

Le laboratoire Vetoquinol enregistre un chiffre d’affaires de 135 millions d’euros pour les trois premiers mois de l’exercice 2022, en progression de +5,5% à données publiées. A changes constants, la croissance est contenue à 2,2%, là où les analystes tablaient sur une hausse plus soutenue attendue à +4,8% hors effets devises.

Les ventes de produits stratégiques, dits “essentiels” chez Vetoquinol, considérés comme les principaux moteurs de croissance, continuent de soutenir l’activité à fin mars 2022. Elles s’élèvent à 77 millions d’euros en croissance de +8,1% à données publiées. Ils représentent 57% des ventes du laboratoire sur les 3 premiers mois de l’exercice 2022 (55,6% à fin mars 2021).

Les ventes des produits destinés aux animaux de compagnie affichées à 89 millions d’euros, en croissance à données publiées de +6,9%, représentent plus de 66% des ventes totales. Les ventes à destination des animaux d’élevage s’établissent quant à elles à 46 millions d’euros en hausse à données publiées de +2,9% et en léger recul à change constants de -0,4%.

Prudence au programme de 2022

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2022 a été marqué par une activité contrastée au niveau des territoires stratégiques. La zone “Amériques” enregistre un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros en hausse de 16,8% à données publiées tandis que la zone “Asie Pacifique” progresse de 12,6% à 22 millions d’euros.

L’Europe, qui concentre 50% des ventes du groupe, affiche en revanche un repli de -2,7% à données publiées. À fin mars 2022, le laboratoire enregistre des impacts de change positifs pour 4,3 millions d’euros (+3,3%), en lien principalement avec l’appréciation du dollar américain et du dollar canadien par rapport au premier trimestre 2021.

Vetoquinol n’avance pas de perspectives chiffrées pour 2022, le contexte géopolitique invitant la société à la prudence. Le groupe se contente d’annoncer qu’il poursuit le déploiement de sa stratégie en se focalisant “sur un portefeuille international de produits essentiels, illustré par le lancement en Europe de Felpreva, produit antiparasitaire pour chats très innovant”.

Partager cet article