La Bourse de Paris attendue en repli

Mots-clefs : , , ,

La Bourse de Paris devrait ouvrir en léger repli lundi à cause des manifestations en Chine qui suscitent des inquiétudes sur la stabilité sociale et politique de la deuxième économie mondiale.
Le contrat à terme de l’indice vedette CAC 40 reculait de 0,45% une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la séance. Vendredi l’indice avait terminé stable et connu une huitième semaine consécutive de hausse.

« Nous savions que nous serions frappés par l’instabilité liée au Covid en Chine ce matin, mais les manifestations ont pris le marché par surprise », commente Stephen Innes, analyste de SPI Asset management.

Dimanche, une foule de manifestants a exprimé sa colère notamment à Pékin, Shanghai et Wuhan. Même si le nombre total de participants est difficile à vérifier, ces rassemblements semblent les plus importants depuis les émeutes pro-démocratie de 1989.

De quoi soulever des « craintes que les troubles entraînent une répression plus stricte de la part des autorités chinoises en réponse », s’inquiète Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les manifestations sont le point d’orgue d’une grogne populaire qui n’a cessé de monter ces derniers mois en Chine, l’un des derniers pays au monde à appliquer une stricte politique « zéro Covid », qui implique des confinements à répétition et des tests PCR quasi-quotidiens de la population.

L’incendie mortel survenu à Urumqi, capitale de la province du Xinjiang (nord-ouest), a catalysé la colère de nombre de Chinois, certains accusant les restrictions sanitaires d’avoir bloqué le travail des secours.

Mais les manifestations de ce week-end ont fait également émerger des demandes pour plus de libertés politiques, voire pour le départ du président Xi Jinping, tout juste reconduit pour un troisième mandat inédit à la tête du pays.

Hormis la Chine, les investisseurs continuent de guetter les informations concernant les politiques monétaires des banques centrales, et surtout celle de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Dans ce cadre, les chiffres de l’emploi américain de vendredi seront particulièrement scrutés, tout comme une prise de parole du président de la Fed Jerome Powell mercredi. Pour l’Europe, l’agenda hebdomadaire est centré sur la publication des chiffres de l’inflation en zone euro.

Valeur à suivre

Casino : le groupe a annoncé lundi le lancement de la cession d’une partie de sa participation dans le Brésilien Assai dont il espère tirer environ 500 millions de dollars afin d’« accélérer son désendettement ».

Partager cet article