Le portrait de Marilyn de Warhol acquis pour 184,5 millions d’euros

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Le célèbre portrait de Marilyn Monroe acquis ce lundi pour l’équivalent de 195 millions de dollars est devenu le tableau du XXème siècle le plus cher de l’histoire, devançant une œuvre de Picasso vendue en 2015. Mais ce record est à relativiser. Explications.

Ce lundi, en quatre minutes seulement, la célèbre maison de ventes Christie’s, propriété du milliardaire François Pinault, a offert un nouveau foyer à l’une des plus emblématiques œuvres d’Andy Warhol: Shot Sage Blue Marilyn. Ce tableau peint en 1964 par le maître du Pop art à partir d’une photo de l’iconique star décédée deux ans plus tôt appartenait à une fondation suisse créée par un collectionneur d’art. Il a été acheté pour 195 millions de dollars (184,5 millions d’euros), faisant de lui le tableau du XXème siècle le plus cher de l’histoire.

Mais ce record est à relativiser. Il était en effet détenu jusqu’alors par un tableau de Pablo Picasso, Les Femmes d’Alger, vendu lui aussi par la maison Christie’s en 2015. Ce tableau de 1955 avait alors été acquis pour 179,4 millions de dollars. Sauf que, du fait de l’inflation, la valeur du billet vert d’il y a sept ans n’est pas vraiment comparable à celle de mai 2022. En dollars constants, comme disent les économistes, les 179,4 millions de 2015 équivalent à 217,6 millions de dollars d’aujourd’hui.

300 millions de dollars pour une toile de Gauguin

Par ailleurs, parler d’un record pour une oeuvre du XXème siècle n’a pas beaucoup de sens. Le siècle dernier est en effet coupé en deux sur le plan artistique: l’art moderne -pour faire simple jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale- et l’art contemporain ensuite, même si cette césure est sujette à caution. Par ailleurs parmi les œuvres exposées dans les musées d’art moderne figurent de nombreux tableaux et sculptures postérieurs à 1900, avec, notamment, la vaste production des impressionnistes.

Ainsi un tableau peint par Paul Gauguin en 1892 détient-il sans conteste le record de l’œuvre d’art moderne la plus chère jamais vendue. Intitulée Nafea Faa Ipoipo? (Quand te maries-tu?), cette toile a été cédée de gré à gré en 2015 pour un montant estimé (à la différence d’une vente aux enchères, le prix payé n’est pas public) à 300 millions de dollars. Le vendeur n’avait jamais confirmé ce prix mais avait reconnu que le montant se comptait en centaines de millions de dollars.

L’acquéreur qatari aura ainsi déboursé un montant bien plus élévé que celui dépensé par celui qui s’était offert la même année Les Femmes d’Alger de Picasso. La Marylin de Warhol peut donc avant tout se targuer d’être l’œuvre contemporaine la plus onéreuse de l’histoire mais aussi, comme le souligne la presse outre-Atlantique, le tableau d’un artiste américain ayant atteint la forte enchère lors d’une vente.

En revanche, un record reste toujours à battre: celui du tableau le plus cher vendu aux enchères. Il est détenu depuis 2017 par un tableau de la Renaissance, le Salvator Mundi, acquis 450 millions de dollars par le prince saoudien Mohammed Ben Salmane. Ce tableau a-t-il été intégralement peint par Leonard de Vinci comme son acquéreur en est persuadé ou cette attribution a-t-elle exagérée? La question reste à trancher.

Partager cet article