CAC 40 : Imperturbable, le CAC 40 poursuit sa marche en avant et dépasse 5600 points

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Dans un marché toujours aussi calme, mais toujours haussier, l’indice vedette termine la semaine sur un plus haut en clôture depuis le 26 février dernier.

Et de cinq semaines consécutives dans le vert pour le marché parisien. Après avoir tout juste pris le temps d’une pause de 0,15% jeudi, le CAC 40 reprend sa marche en avant et boucle la séance sur un gain de 0,62% à 5.609,15 points, ce qui lui permet de grappiller 0,2% en rythme hebdomadaire.

Nullement décontenancé par l’annonce que Pfizer ne serait pas à même de livrer autant de doses de vaccins qu’espéré dans l’immédiat, le CAC 40 a ouvert la séance dans le vert et s’y est maintenu, dans l’attente de la publication des chiffres officiels de l’emploi américain.

Ceux-ci se sont révélés plus mauvais qu’escompté puisque quelque 245.000 emplois ont été créés le mois dernier, contre 610.000 en octobre et 711.000 en septembre, a dévoilé vendredi le département du Travail, quand le consensus misait sur la création d’environ 440.000 postes (hors secteur agricole). Qu’importe, le CAC 40 a encore accru ses gains car, comme l’explique les analystes de Charles Schwab, “les actions restent en hausse parce que les marchés semblent mettre en parallèle ces chiffres de l’emploi et ce qu’ils impliquent pour un prochain plan de soutien économique.

Un optimisme certain émane en effet d’outre-Atlantique, où l’hypothèse de voir débloqué d’ici Noël un nouveau plan de relance, d’environ 900 milliards de dollars, semble prendre corps au vu des déclarations récentes émanant de leaders des deux principaux partis.

Wall Street encore en hausse

Malgré un rapport sur l’emploi décevant, les trois principaux indices new-yorkais évoluent à des niveaux records vendredi en fin de matinée, dans l’espoir que les chiffres publiés ce jour incitent les responsables politiques à accélérer les discussions en cours au Congrès. Peu après 18h, le Dow avance de 0,6%, le S&P de 0,7% et le Nasdaq de 0,5%.

L’Opep permet aux cours de l’or noir de repartir de l’avant

À la suite de la décision de l’Opep+ de maintenir une réduction significative de la production l’an prochain, les cours pétroliers sont de nouveau bien orientés, bien qu’ils affichent à 18h10 des gains réduits par rapport à cette matinée, avec 0,48% de hausse pour le WTI à 45,86 dollars, et 0,47% à 48,94 dollars pour le Brent. L’organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés vise maintenant à une diminution de 7,2 millions de barils par jour à partir de janvier, légèrement ajusté par rapport à l’accord d’une diminution de 7,7 millions de baril instaurée pour répondre à la baisse de la demande du fait de la crise sanitaire. L’accord initial prévoyait de desserrer beaucoup plus largement le robinet en 2021.

Dans ce contexte, Total grimpe de 3,4%, TechnipFMC de 7,6%, CGG grappille 1,6%.

L’optimisme ambiant profite à nouveau aux revenants de la cote, à commencer par Unibail-Rodamco-Westfield (+2,4%) et les valeurs aéronautiques (+1,3% sur Airbus), automobiles (Peugeot +3,4%, Renault +3%) et bancaires (+4% notamment pour Crédit Agricole).

Relativement à l’actualité micro-économique, Derichebourg flambe de 24% en réaction aux résultats meilleurs qu’escompté de son exercice (décalé) qui entraînent un net relèvement d’objectif de la part de Midcap Partners.

Les informations de La Tribune évoquant un intérêt de l’Indonésie pour 48 appareils Rafale entraînent une accélération de 4,7% pour Dassault Aviation, qui accuse tout de même un retard notable cette année dans un contexte évidemment très incertain pour l’aviation d’affaires.

JCDecaux progresse de 3,9% après un nouveau suivi d’analystes, celui du bureau d’études américain Cowen & Co. Les principaux changements du jour sont à retrouver ici.

Parmi les biotechs, l’annonce du jour est à l’actif d’AB Science qui avance de 2,3% après de nouvelles données de phase 3 dans une indication particulièrement grave, le cancer du pancréas.

Sur le Forex, les cambistes temporisent et la monnaie unique rétrocède 0,02% à 1,2142 dollar vers 18h15 après s’être encore renchéri au cours de la matinée, à un niveau inédit depuis 2018.

Quentin Soubranne – ©2020 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article