CAC 40 : La Bourse de Paris poursuit son rebond et passe le cap des 4.800 points

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – En hausse de 1,08% à la mi-séance, le CAC 40 cède une partie de ses gains matinaux pour boucler cette séance en hausse de 0,84% à 4.813,58 points. Le marché parisien conserve l’espoir d’une avancée probante sur le front des négociations commerciales sino-américaines.

La poursuite du dialogue entre la Chine et les Etats-Unis reste perçue comme un élément favorable à la conclusion d’un accord commercial entre les deux grandes puissances, permettant une nouvelle progression du CAC 40 mercredi. À la clôture, l’indice vedette s’adjuge 0,84% à 4.813,58 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,8 milliards d’euros, après avoir bouclé la séance de la veille déjà en nette progression de 1,15%.

4e séance consécutive dans le vert à Wall Street

Après avoir enregistré mardi soir une troisième hausse d’affilée – ce qui ne lui était plus arrivé depuis novembre – le marché américain est une nouvelle fois bien orienté ce mercredi. Vers 17h45, le Dow Jones progresse de 0,7%, le S&P 500 de 0,6% et le Nasdaq de 1%. Les signaux favorables se multiplient en regard des discussions entamées lundi par les représentants chinois et américains. Les négociations, qui visent à aboutir d’ici le 1er mars à la signature d’un vaste accord commercial, “se passent très bien”, a assuré Donald Trump. Elles se prolongeaient d’ailleurs aujourd’hui, alors que seulement deux jours d’échanges étaient initialement au programme.

Le palmarès parisien ressemble dans ce contexte peu ou prou à celui de la veille, avec un nouveau flux d’achat sur les valeurs de l’industrie, des technologies, de l’énergie ou encore du tourisme, l’exposition à la Chine ne constituant plus un repoussoir mais un attrait. L’automobile mène le bal avec par exemple un bond de 10,8% pour Plastic Omnium, de 6,4% pour Faurecia et de 5,8% pour Valeo.

Le pétrole repasse la barre des 60 dollars

À la faveur d’un nouveau bond de 4,4%, le baril de Brent de mer du Nord franchit de nouveau le seuil des 60 dollars, à 61,2 dollars, porté par les efforts de réduction de la production de l’Arabie Saoudite et l’embellie des relations sino-américaines, les pétrolières continuent elles aussi à rebondir et en particulier CGG (+13%), l’entreprise ayant fait état par anticipation d’une tendance porteuse sur son activité au trimestre écoulé.

Parmi les progression notables de la matinée figure également SEB (+10%) après l’acquisition de l’américain Wilbur Curtis, une opération de taille modeste mais qui permet au groupe de progresser sur le marché stratégique du café filtre professionnel, ainsi que JCDecaux soutenu par le relèvement de l’opinion du spécialiste MainFirst. Maurel et Prom (+6%), Vallourec (+5,4%) et TechnipFMC (+3,1%) profitent également de ce rebond pétrolier.

Sur le reste de la cote, l’action JC Decaux progresse aussi sensiblement (+5,3%) après le relèvement à “surperformance” de l’opinion de MainFirst, pour qui la baisse des derniers mois a permis de reconstituer un important potentiel.

De l’autre côté du palmarès, la rumeur d’un report à 2020 des projets de privatisations pèse sur le groupe ADP (-4,6%). Malgré l’annonce d’un nombre record de passagers transportés l’an dernier – plus de 100 millions pour la première fois de son histoire, l’action Air France-KLM cède 2,7% à cause d’un mois de décembre décevant par rapport à la tendance des mois précédents.

L’euro au plus haut depuis près de 3 mois

Enfin sur le marché des changes, l’euro continue de gagner du terrain face au billet vert, à 1,1524 dollar (+0,74%), un niveau que la monnaie unique n’avait plus atteint depuis mi-octobre dernier.

Quentin Soubranne – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article