CAC 40 : Le CAC 40 repasse au-dessus de 5600 points, vers un repli contenu à l'échelle de 2020

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – À une séance et demie de la clôture de 2020 (le marché n’ouvrira ses portes jeudi que jusqu’à 14h00), la Bourse de Paris a encore grappillé 0,42% mardi.

Ayant entamé la semaine sur une note vigoureuse (+1,2% lundi après l’accord sur le Brexit puis celui sur un nouveau plan de relance budgétaire aux USA), le CAC 40 a poursuivi mardi sur sa lancée, même si le rythme de sa progression s’est un peu tassé en l’absence d’actualité majeure. Le baromètre du marché parisien a progressé de 0,42% à 5.611,79 points, dans un volume d’un peu moins de 1,9 milliard d’euros.

Pour terminer l’année 2020 à l’équilibre, il faudrait que l’indice gagne encore 6,5% au cours de la séance et demie qui reste à accomplir, autant dire mission impossible. Néanmoins, la Bourse de Paris a accompli un rétablissement spectaculaire, affichant 55% de rebond depuis son point bas du 13 mars. Malgré les conséquences dévastatrices de la pandémie de Covid-19, la perspective d’un redressement de l’économie mondiale (déjà palpable en Chine, principal moteur de la croissance globale) grâce aux efforts budgétaires et monétaires inédits et aux avancées des traitements a en effet alimenté l’appétit des investisseurs, notamment en novembre (mois où l’indice phare a bondi de 20%).

En ces ultimes cotations de l’année, les opérations d’habillage de bilans amènent les gérants (du moins les rares d’entre eux encore présents cette semaine) à renforcer des lignes affichant une performance positive sur l’année, ce qui a profité à Worldline (+2,5%, plus forte hausse de l’indice phare), LVMH (+1,75%) ou encore Hermès (+1,5%) et Teleperformance (+1,4).

Les titres de sociétés souffrant particulièrement de la crise sanitaire ont aussi été recherchées dans l’espoir de meilleurs jours à venir, à l’image d’Air France-KLM (+4,6%), des foncières Mercialys (+3,4%) et Icade (+2,5%) ou de l’hôtelier Accor (+1,1%).

Aux Etats-Unis, après qu’un accord de relance a finalement été entériné par le président Donald Trump dimanche, les discussions vont bon train en vue d’un redimensionnement à la hausse de l’aide accordée aux ménages les moins bien lotis. La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, a voté lundi pour faire passer l’aide de 600 à 2000 dollars par personne, comme le demandait le président sortant, mais la majorité Républicaine au Sénat s’est jusqu’à présent opposée à un tel relèvement. Dans la foulée, les principaux indices américains évoluaient à nouveau dans le vert mardi matin, tous trois à l’unisson autour de +0,4%.

La diminution de l’attrait du billet vert en tant que valeur refuge continue de profiter à l’euro, qui s’échangeait en hausse de 0,33% à 1,2254 dollar en fin de journée. Après avoir brièvement franchi la barre de 27.000 dollars tôt en matinée, le Bitcoin corrigeait de 1,03%, à 26.363 dollars.,

Les cours pétroliers reflètent eux aussi l’optimisme ambiant quant à un redressement de l’économie mondiale l’an prochain. Le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,79% à 51,30 dollars et celui de brut léger américain WTI prenait 0,86% à 48,03 dollars.

Guillaume Bayre – ©2020 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article