CAC 40 : Le CAC patine après Powell et malgré le Nasdaq

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC progresse légèrement après un discours de Jerome Powell sans grande surprise à Jackson Hole et malgré un plus haut historique sur le Nasdaq.

Jackson Hole dans le Wyoming, c’est le lieu du siège de la Fed de Kansas City et du symposium de rentrée des banquiers centraux, où le président de la Réserve fédérale américaine Jerome Powell vient d’intervenir vers 16h cet après-midi.

Un discours qui n’a pas fait beaucoup réagir le marché. Celui-ci a légèrement réduit ses gains sur l’intervention du président de la Fed de quelques points, avant de les reprendre, mais continue à patiner dans des volumes étroits. Sur la séance, nous sommes restés dans un range d’un peu plus de 20 points entre 5421 et 5449 points. Et au final, nous terminons sur un gain de 0,24% à 5432 points pour le CAC 40.

Sur la semaine, l’indice parisien reprend 1,6% après la correction de la semaine dernière, mais dans des volumes toujours réduits en cette période estivale et sur un marché qui se cherche alors que les indices américains restent proches de leurs plus hauts historiques, avec un nouveau record pour le Nasdaq il y a quelques minutes.

Des discussions sur le commerce qui n’aboutissent pas

Cette nuit, les discussions sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis n’ont abouti à rien de nouveau. Au final, c’est donc bien 16 milliards de produits taxés supplémentaires de chaque côté et 50 milliards d’importations de part et d’autre désormais. Le marché ne semble pas vraiment s’en émouvoir, et seule une escalade significative le ferait éventuellement réagir. Mais aujourd’hui, il était surtout concentré sur Jackson Hole et le discours important de Jerome Powell.

Pas de surprise à Jackson Hole

C’était l’événement de la rentrée, qui occasionne parfois une certaine volatilité sur les marchés. Pourtant le discours de Powell n’aura finalement pas beaucoup fait réagir les investisseurs cet après-midi.

La Fed a été critiquée lundi soir par Trump pour sa politique de hausse des taux d’intérêt, pourtant en place depuis fin 2015 et alors que Trump a nommé Powell en début d’année…

La Fed prévoit deux hausses de taux d’intérêt en septembre et en décembre cette année mais la question qui se pose pour certains est de savoir s’il y aura ensuite une pause dans la hausse des taux en 2019. On notera que c’est la première intervention de Powell à Jackson Hole et que ni Mario Draghi pour la BCE ni Haruhiko Kuroda pour le Japon ne sont présents à Jackson Hole.

Le président de la Fed a indiqué qu’il ferait « tout ce qui est en son pouvoir » pour lutter contre l’inflation ou une crise. Il a également indiqué que de nouvelles hausses de taux sont indiquées si la croissance et l’emploi restent robustes et qu’il ne voyait pas de signe évident d’accélération de l’inflation au-delà des 2%.

Dans un discours très académique, Powell s’est par ailleurs abstenu de tout commentaire sur les critiques de Donald Trump ou même sur la politique commerciale, deux sujets où son avis était pourtant attendu.

Le discours du président de la Fed va donc dans le sens de deux hausses des taux cette année, tout en ne donnant pas de signe clair sur une inflexion du discours ou de la politique monétaire pour l’année prochaine.

Nouveau plus haut historique sur le Nasdaq

A la suite de ce discours, les indices américains sont en progression de 0,6% pour le Dow Jones à 25810 points, et surtout de 0,8% pour le Nasdaq, à 7943 points vers 17h40, après un nouveau plus haut historique à 7949 points il y a quelques minutes.

Rebond du pétrole

Sur les autres classes d’actifs, les réactions sont également relativement limitées après le discours de Powell.

L’euro/dollar progresse suite au discours du président de la Fed, à 1,1627 vers 17h40.

Au niveau des matières premières, l’or regagne plus de 1% à 1208$ et le pétrole se distingue avec une progression de 2% pour le brent à 76,17$ vers 17h40.

STM se distingue

Sur le front des entreprises, peu d’écarts significatifs, mais STMIcroelectronics se distingue en tête du CAC en progression de 2,6% à 17,42€ .

Le palmarès du CAC

Les 3 plus fortes hausses:
STMicroelectronics: 2,59% à 17,42€
ArcelorMittal: 2,39% à 26,185€
Atos: 1,49% à 102,35€

Les 3 plus fortes baisses:
Peugeot: -0,47% à 23,38€
Engie: -0,42% à 13,06€
Veolia: -0,41% à 18,09€

Sébastien Duhamel – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article