CAC 40 : Le marché parisien rebondit vivement pour la deuxième séance d'affilée

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Mardi à la mi-séance, les bonnes performances dévoilées par Kering et Michelin permettent au CAC 40 d’engranger encore plus de 1%, après 1,06% de hausse lundi, dans un contexte où l’horizon semble s’éclaircir aux Etats-Unis face au risque d’un nouveau shutdown et dans les négociations avec Pékin.

Le CAC 40 confirme ses bonnes dispositions en début de semaine, après avoir marqué une pause la semaine dernière (qui avait marqué la première baisse hebdomadaire depuis le début de l’année). Vers 12h30, l’indice phare parisien s’adjuge 1,09% à 5069,16 points, tiré par les deux poids-lourds du jour à avoir publié, Michelin et Kering.

Si le degré d’incertitude sur l’économie mondiale demeure important, les signaux encourageants se multiplient en ce début de semaine outre-Atlantique. Lundi, les investisseurs ont déjà accueilli positivement la reprise des négociations entre Pékin et Washington, sous la forme d’une visite du secrétaire adjoint au Commerce américain en Chine, ceci bien que l’administration américaine se refuse pour le moment à envisager une nouvelle rencontre au sommet entre les chefs d’État. En soirée (post-clôture de Wall Street), les négociations entre parlementaires républicains et démocrates ont abouti à un accord de principe sur le financement de la sécurité aux frontières jusqu’en septembre, ce qui devrait éviter une nouveau “shutdown”.

Sur le marché parisien, les publications du jour trouvent un large écho désormais, Michelin faisant la course en tête (+11,3%) sur le SBF 120 après avoir fait état de résultats 2018 légèrement supérieurs aux attentes – malgré un effet de changes fortement négatif, la baisse du marché chinois et les charges liées à la fermeture l’an prochain du site de Dundee en Ecosse. Dans son sillage, le pneumaticien emmène Faurecia (+4,6%), Valeo (+4,5%), Le Bélier (+3,9%), Plastic Omnium (+3,6%)…

Le secteur du luxe s’illustre également, grâce à Kering, qui a opéré un spectaculaire redressement depuis une baisse de 4,5% en début de séance. Vers 12h30 le titre prend plus de 2%, alors que la direction anticipe une nouvelle amélioration de la performance opérationnelle en 2019 après avoir porté le taux de marge opérationnelle à 28,9% l’an dernier, en hausse de quatre points. LVMH prend 1,8% de son côté.

L’assureur crédit Coface tire aussi parti de la publication de ses comptes 2018, gagnant 4,6%.

La suite de la semaine sera encore chargée en publications avec Ingenico, Bic et Unibail mardi soir et mercredi, avant un pic jeudi puisque Capgemini, Renault, Crédit Agricole, Ubisoft, Gemalto, Airbus, Air Liquide, Schneider, Euronext, ADP, Vivendi, Ipsen, Legrand ou encore Plastic Omnium publieront ce jour-là.

Peu de baisses notables à signaler, en dehors du repli de 1,6% de Renault consécutif à la révision en baisse des objectifs de Nissan, qui a baissé ses ambitions pour tous ses principaux marchés, y compris la Chine, les États-Unis, l’Europe et le Japon.

Sur le marché pétrolier, le cours du Brent européen s’apprécie de 1,8% à 62,63 dollars, tandis que le WTI texan prend 1,7% à 53,30 dollars à la mi-journée.

En phase de correction depuis la fin janvier, l’euro se stabilise difficilement à 1,1277 dollar.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article