CAC 40 : Vers un plan de relance historique aux Etats-Unis

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – Sans aucune garantie de retournement durable, et su moins dans les premiers échanges ,les bonnes dispositions devraient de poursuivre ce mercredi, dans le sillage de l’envolée de Wall Street hier (du jamais vu en une journée depuis 1933 !) et de Tokyo ce matin. Et ce avec l’espoir de la finalisation des discussions au Congrès entre Démocrates et Républicains sur l’ampleur d’un plan de relance historique. Rien n’est pour l’instant signé.

“Sur les mesures au congrès, qui devraient être votées dans la journée et mises en place rapidement, après avoir trouvé un accord dans la nuit selon Eric Ueland, il s’agirait de mesures à 2000 milliards de dollars, qui représente presque 10% du PIB et environ 8,7% de la dette des Etats-Unis. Le budget fédéral 2020 présentait déjà un déficit qui aurai atteint 1100 milliards de dollars cette année mais avec une hausse des dépenses de 2000 milliards et une forte chute des recettes de l’Etat, le déficit total pourrait exploser tous les records cette année. A titre de comparaison, durant la crise de 2008 les mesures de soutien de Bush et Obama se sont élevées à environ 1000Mds$ ” détaille Vincent Boy (IG France).

Autre motif de “soulagement”, le nombre de nouveaux cas et de décès a reculé en Italie ces dernières 24 heures – pour le deuxième jour d’affilée. Si le nombre de cas ne ré-accélère pas, ce plateau se situerait un mois et demi après la première infection rapportée, ce qui correspond à ce qu’on a vu en Corée du Sud également. Si les autres pays suivent la même tendance, il pourrait donc être bientôt atteint en France. Et les Etats-Unis ne seraient pas si loin derrière (une quinzaine de jours d’écart).,

L’indice CAC a gagné 8,39% à 4 242 points mardi. Une performance à classer parmi les 10 meilleures séances de l’histoire du CAC 40 (c’est tout le paradoxe dans pleine crise sanitaire d’une violence inouïe). Mais ce rebond est finalement timide, à l’aune des pertes subies depuis le 24 février.

Avec l’entrée en confinement de l’Inde (1,3 Milliard d’habitant) ce sont désormais 2,6 Milliards de terriens qui dans des conditions plus ou moins stricts, sont confinés, soit peu ou prou 1 tiers de la population mondiale.

Le bilan du coronavirus Covid19 est désormais, à l’échelle mondiale, de près de 382 000 cas confirmés, et de plus de 18 900 morts, selon les données compilées par l’Université Johns Hopkins. Si le nombre de nouveaux cas quotidiens en Chine tend à décroître, voire chuter (validation d’un palier), et que le taux d’utilisation des capacités de production reprend pleinement le chemin de la hausse, la propagation incontrôlable du virus à l’échelle de la planète rend encore indéchiffrable les conséquences sur l’activité économique. Les quatre principales puissances économiques de la Zone Euro (Allemagne, France, Italie, Espagne) sont particulièrement touchées. 6 820 décès sont à déplorer en Italie.

Au chapitre statistique, les investisseurs sont passées outre les PMI en chute libre. En toutes premières estimations pour le mois en cours, le PMI manufacturier en Zone Euro est ressorti à 44.8, au-delà des attentes, largement au-dessus de la composante services qui s’est effondrée à 28.4, au plus bas depuis… la création de l’indicateur ! Des contractions beaucoup moins importante sont à signaler sur ces mêmes indicateurs outre Atlantique.

Côté valeurs, un certain nombre de dossiers de l’assurance, jusque là massacré, ont largement sur-performé le CAC 40, à l’image d’Axa (+17,56% à 15,81 euros), SCOR (+19,79% à 23,12 euros), Coface (+14,32% à 5,43 euros) ou CNP (+22,34% à 8,27 euros). D’emblématique dossiers des secteurs pétroliers automobiles, ou du luxe reprenait de la hauteur, impressionnante en valeur absolue mais finalement timides à l’aune des pertes initiales, à l’image de Total (+15,00% à 30,475 euros), Renault (+17,53% à 17,966 euros), ou Christian Dior (+20,51ù à 310,20 euros).

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices sur actions se sont envolés mardi, sur des espoirs de relance, à l’image du Dow Jones (+11,37% à 20 704 points) qui a inscrit sa plus forte hausse sur une séance depuis 1933… ou du Nasdaq Composite (+8,12% à 7 417 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 9,38% à 2 447 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0820$ . Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 24,90$ .

À l’agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10h00, et pour les Etats-Unis, les commandes de biens durables à 13h30 et les stocks de brut à 15h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La hausse spectaculaire enregistrée hier est à relativiser: comme nous l’avons déjà évoqué, cette hausse est à regarder conjointement avec les pertes abyssales subies en un temps record (retraçage éclair) depuis le 24 février. Par ailleurs, tous les dossiers n’ont pas participé de façon égale à la hausse du marché, et les actions les plus massacrées initialement ont le plus fortement rebondi à la faveur d’un début de squeeze (rachats de short en cascade), comme Safran, Legrand ou Total. Dans l’immédiat, nous nous attendons à une poursuite de ce rebond à très court terme, mais émettons les réserves le plus totales quant au scénario d’un retournement haussier durable, jugé trop précoce en l’absence d’n faisceau de signaux techniques, graphiques et comportementaux convergents.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l’indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l’indice CAC 40 cote au dessus du support à 4117.00 points.

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers un plan de relance historique aux Etats-Unis (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers un plan de relance historique aux Etats-Unis (©ProRealTime.com)

©2020 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article