CAC 40 : Voici les sociétés du CAC 40 qui font le plus de profits au 1er semestre

Mots-clefs : , , , , ,

(BFM Bourse) – Les bénéfices des entreprises de l’indice phare parisien ont légèrement baissé, de 2% au premier semestre par rapport à la même période un an plus tôt.

Au total, les 35 sociétés sur 40 groupes du CAC qui ont déjà publié leurs comptes ont dégagé 45,5 milliards d’euros de profits nets au premier semestre, contre 46,4 milliards l’an dernier à la même période, selon un décompte effectué par l’AFP.

Le chiffre d’affaires de ces 35 entreprises a progressé de 2,14%, à 616 milliards d’euros, mais les bénéfices eux, reculent de 2%.

Dans le classement des profits, le groupe pétrolier et gazier français Total tient son rang de leader avec 5,3 milliards d’euros, devant BNP Paribas (près de 4 milliards) et le spécialiste du luxe LVMH (3 milliards), pourtant première capitalisation du CAC, d’un cheveu devant Total depuis peu et valeur chérie des investisseurs ces dernières années. Viennent ensuite Axa (2,8 milliards) et le sidérurgiste ArcelorMittal (2,5 milliards).

Total a notamment profité de la remontée des cours du pétrole, tandis que le géant du luxe LVMH a été porté par les performances de l’ensemble de ses divisions.

Si BNP Paribas et Axa restent de véritables locomotives pour l’indice phare de la Bourse de Paris, leurs bénéfices reculent toutefois par rapport au premier semestre de l’année précédente (à respectivement -7,69% et -14,44%).

À l’inverse, parmi les autres titres du secteur bancaire, Société Générale (2,006 milliards d’euros de résultat net part du groupe au premier semestre, +11%) et Crédit Agricole SA (2,638 milliards, +7,9% sur un an) affichent des bénéfices en progression.

Le Luxe toujours au firmament

Sur un an, les écarts sont significatifs au niveau de l’évolution des bénéfices, entre Sanofi, 3ème capitalisation du CAC, qui affiche une lourde chute de ses profits (-73,6% à 1,778 milliard d’euros) et ArcelorMittal qui bondit (+17,6%).

Le secteur de l’automobile est lui partagé entre Peugeot (+18% à 1,481 milliard d’euros) et Michelin (+6,26% à 917 millions d’euros) d’un côté et Renault (-18,6% pour un résultat net part de groupe de 1,952 milliard d’euros) et Valeo (-10% à 453 millions d’euros) de l’autre.

Dans ce tableau mitigé, le secteur du luxe se distingue encore à la hausse, à l’instar de L’Oréal (+11,68% à 2,275 milliards d’euros) et Kering (résultat net part de groupe de 2,36 milliards d’euros), qui a démultiplié ses bénéfices grâce à son fleuron Gucci et la vente de plusieurs filiales, dont Puma.

L’importance du secteur du luxe dans notre indice CAC 40 s’est d’ailleurs nettement accrue ces dernières années, avec LVMH, Kering, L’Oreal et Hermès (récemment entré dans l’indice), sous le patronyme des « Kohl » pour les analystes. Pour ces valeurs, bien valorisées, certains se demandent toutefois si elles ne seraient pas en première ligne à la moindre correction du marché, comme on l’avait vu en début d’année…

Airbus ou Carrefour moins bien mais…

À l’inverse, Airbus accuse un lourd recul de son bénéfice (-55% à 496 millions d’euros) en raison des difficultés liées aux moteurs de son moyen-courrier, l’A320neo.

Pénalisé par les coûts de son plan de transformation annoncé en janvier, le colosse de la grande distribution Carrefour est le seul groupe du CAC 40 à avoir enregistré une perte sur le premier semestre (-861 millions d’euros). Pour autant, le titre a pris 10% sur la publication, qui montre qu’il faut savoir lire entre les lignes et regarder devant, car ce qui intéresse le marché, ce n’est pas le passé mais l’avenir, à savoir les perspectives pour les prochaines années… Ce qui a fait que certains ont ramassé Carrefour dans l’idée que le pire pourrait être passé sur la valeur, même si cela reste à confirmer.

(Avec AFP)

Sébastien Duhamel – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article