LVMH signe un nouveau plus haut historique en séance

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – L’action du leader mondial du luxe, issu du rapprochement de Moët Hennessy et Louis Vuitton il y a plus de trente ans, a atteint un nouveau sommet historique jeudi, après avoir rassuré les investisseurs quant à sa croissance sur le marché chinois. LVMH domine non seulement le palmarès parisien mais également celui de la zone euro.

L’action LVMH, dont la hausse depuis le début de la semaine n’a pas peu contribué à la bonne tenue l’indice tricolore CAC 40, a enregistré un nouveau pic historique de 357,10 euros jeudi matin, traduisant une capitalisation de plus de 180 milliards d’euros. Un record pour la zone euro, l’anglo-néerlandais Unilever pointant désormais en deuxième position, avec l’équivalent de 155 milliards d’euros de capitalisation.

Vers 16h00, l’action LVMH redescendait quelque peu, mais gagnait encore 0,67% à 351,85 euros.

L’appétit des investisseurs pour le groupe dirigé par Bernard Arnault ne se dément pas avec une progression du cours de Bourse de plus de 35% depuis le début de 2019, qui pourrait marquer la sixième année ininterrompue de progression du cours, sans parler des dividendes (ou pour en parler, un titre acheté fin 2013 aurait donné lieu à plus de 23 euros de versement en cash, et une fraction de titres Hermès).

La progression supplémentaire depuis le début de la semaine est concomitante à une visite de sites organisée par le groupe à destination d’analystes financiers, articulée en particulier autour de Louis Vuitton. En plus d’une visite guidée d’ateliers fabriquant des articles de maroquinerie et des bagages et de certaines boutiques, les analystes financiers ont pu interroger des responsables locaux ainsi que le grand patron de la marque phare de LVMH, Michael Burke.

L’équipe chargée du suivi des valeurs du luxe chez UBS a réitéré jeudi matin son conseil d’achat à son retour de cette petite immersion avec les représentants de Louis Vuitton. Impressionnés par la façon dont le numérique est intégré à chaque étape de l’activité (du design à la distribution en passant par la production), le bureau d’études a aussi noté que la marque jouissait toujours d’une croissance “exceptionnelle” en Chine, en particulier en Chine continentale, qui devrait d’ici cinq ans représenter la grande majorité des ventes auprès des consommateurs chinois.

Par ailleurs, à l’échelle mondiale, la clientèle des “millennials” génère désormais entre 40 et 50% des ventes de Louis Vuitton.

Autant d’éléments qui résonnent à l’oreille des opérateurs, alors que la résilience de la consommation chinoise de produits de luxe avait momentanément freiné l’ascension du titre au dernier trimestre 2018.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LVMH en temps réel :


Votre avis

Votre argent RSS – economie

Partager cet article