Nasdaq Composite : Un menu ultra riche sur la seconde partie de la semaine

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – L’attitude encore plus « dovish« * de la Fed a libéré un mouvement acheteur hier sur les marchés d’actions américains, les gérants ayant apprécié les précautions de langage utilisées dans les commentaires qui ont suivi le statu quo sur les taux, à l’issue d’une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire.

La « Federal Reserve » a laissé comprendre qu’elle serait patiente, autant que nécessaire dans son processus de remontée des taux, et qu’elle serait prête à mettre le frein à main sur le processus de réduction du bilan.

L’indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine a une nouvelle fois « surperformé » les indices généralistes ou élargis, en gagnant 2,23% à 7 183 points.

Ce soutien de la Réserve fédérale des Etats-Unis intervient alors qu’a débuté un nouveau cycle de discussions (round) entre une délégation chinoise et les négociateurs américains, à un mois de l’échéance fixée pour aboutir à un accord commercial mettant fin aux hostilités douanières.

Côté valeurs, Apple a bondi de 6,61% à 162,25$ dans le sillage de trimestriels qui ont pourtant confirmé la nette baisse des ventes de smartphones Iphones sur la dernière partie de l’année. La firme s’est voulue rassurante en rappelant la puissance de frappe d’un parc de téléphones de la marque à la pomme très bien installé sur tous les continents, et, partant de là, a insisté sur l’importance stratégique du développement de l’activité de services dans les revenus. Le marché a une nouvelle fois été conquis.

Advanced Micro Devices (AMD) a flambé de 21,02% à 23,09$ dans des volumes d’échanges très épais, sur l’annonce d’une croissance exceptionnelle du CA sur les processeurs pour centres de données (data centers). Le groupe a actualisé sa prévision de croissance pour 2019, battant largement le consensus.

Hier le cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing) a mis en évidence des créations de postes dans le secteur privé non agricole bien plus importantes qu’anticipé, à 213 000. Verdict demain avec le rapport NFP pour le mois de décembre 2018.

En attendant, les gérants viennent de prendre connaissance, une heure avant l’ouverture des marchés, des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 21 au 27 janvier, en hausse de plus de 50 000 unités d’une semaine sur l’autre, alors que les économistes et analystes interrogés anticipaient une hausse de 15 000 seulement. Par ailleurs, l’indice du coût du travail n’a pas atteint, de peu, la cible pour le dernier trimestre 2019, en croisant de 0.7% en rythme trimestriel.

A suivre pour le reste de la journée l’indice PMI de Chicago à 15h45. Le rapport fédéral sur l’emploi américain NFP (Non Farm Paryrolls) est attendu demain à 14h30. Le taux de chômage est attendu stable à 3.9% de la population active.

A suivre Facebook, après la publication mercredi d’un résultat trimestriels supérieur aux attentes. A noter qu’Amazon doit publier ses résultats après la clôture.

* Dans le jargon de Wall Street, le terme dovish (colombe) désigne le camp de ceux qui prônent une politique monétaire accommodante. A contrario, on a l’habitude de désigner par hawkish (faucon) ceux qui prônent une politique monétaire plus dure, notamment une augmentation des taux fédéraux.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les 7 200 points se comportent de plus en plus comme un niveau important de résistance graphique, à un niveau proche à la fois de la moyenne mobile à 100 jours (en orange), et d’une droite oblique baissière (tracée en noir sur le graphique). L’indice est dans une zone critique, de danger. Seul un franchissement de ces différents niveaux à la fois, avec confirmation par les volumes et la clôture en données hebdomadaires viendrait inverser la tendance de fond, qui demeure baissière. Nous privilégions l’hypothèse d’un échec progressif contre ses niveaux, avant une reprise de la tendance primaire baissière.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l’indice Nasdaq Composite à court terme.

On prendra soin de noter qu’un franchissement des 7200.00 points raviverait la tension à l’achat. Tandis qu’une rupture des 6457.00 points relancerait la pression vendeuse.

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Un menu ultra riche sur la seconde partie de la semaine (©ProRealTime.com)

©2019 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article