Pourquoi personne ne veut de cette île privée malgré son prix bradé

Mots-clefs : , , , , , , , ,

En huit ans, son prix a fondu de 30%. Pourtant, elle peine à trouver preneur. Située en Nouvelle-Écosse (Canada) à quelques centaines de kilomètres de Saint-Pierre-et-Miquelon, l’île de Kaulbach est proposée à 7 millions de dollars canadiens (4,5 millions d’euros). La propriété de 23 hectares est disponible sur le site du réseau immobilier de prestige Coldwell Banker, qui est chargé de trouver un acquéreur. Elle avait été mise en vente une première fois en 2010 pour un peu plus de 6 millions d’euros, comme le rappelle le site Radio-Canada.

L’île abrite une villa relativement récente (2002) de plus de 1000 mètres carrés, comprenant onze chambres, neuf salles de bain et un garage. Le domaine possède également une maison d’invités d’environ 100 m² ainsi qu’une dépendance de 50 m² qui donne directement sur la plage. Panneaux de bois en pin à l’intérieur, somptueuse bibliothèque en chêne massif, vases orientaux d’époque (voir vidéo)… Toute la conception de la bâtisse a été pensée pour donner le sentiment que le bien est centenaire, avait confié au journal l’actuelle propriétaire des lieux.

Une offre intéressante sur la papier, à un détail près: la météo. Comptez en moyenne une vingtaine de degrés l’été durant les mois les plus chauds. Si vous recherchez la chaleur à tout prix, une autre île est à vendre. Elle se trouve aux Bahamas et dispose de près de 300 hectares de terrain, de 13 plages de sable blanc et d’un aéroport privé… En revanche, ce bien mythique coûte trois fois plus cher. Le prix du soleil.

Votre argent RSS – economie

Partager cet article