GAUSSIN : Nouvel accord de partenariat pour Gaussin, qui s'allie à Hynamics pour des projets de poids lourds

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

La plateforme modulaire électrique et hydrogène de Gaussin à Belfort

(BFM Bourse) – Gaussin et la filiale d’hydrogène d’EDF, Hynamics, vont collaborer pour la réalisation d’essais routiers de poids lourds autonomes électriques et à hydrogène.

Encore un nouveau partenaire pour Gaussin, société d’ingénierie originaire d’Héricourt (en Haute-Saône) qui revendique plus de 50.000 véhicules déployés à l’heure actuelle dans le monde. Le groupe a dévoilé mardi soir la conclusion d’un accord de partenariat avec Hynamics, filiale d’EDF dédiée à l’hydrogène, pour la mise en œuvre, dès cette année, de quatre projets pilotes autour de sa solution de transport routier autonome, appelée “Moonroad”.

Il s’agira de tester sur routes ouvertes avec des poids lourds 44 tonnes autonomes -sans cabine- et “dual energy (fonctionnant à l’électricité et à hydrogène). Des essais sont prévus dès la fin 2021 à Moret-sur-Loing, Belfort et Paris en vue d’usages pour les Jeux Olympiques de 2024.

La solution “Moonroad” vise à désengorger le transport diurne en recourant à des tracteurs routiers, capable de tracter des semi-remorques jusqu’à 44 tonnes, se déplaçant à une vitesse volontairement limitée pour les transports de proximité (jusqu’à quelques dizaines de kilomètres), de préférence de nuit. Ceci sans nuisances (au vu des caractéristiques du véhicule) silencieusement, avec une consommation moindre (moins d’à-coups liés au trafic).

Ce tracteur est développé sur la base de la plateforme modulaire (le “skateboard”) présenté au public par Gaussin le 27 avril dernier.

Gaussin apportera donc sa solution technologique sur un mode “Transport as a Service” (transport à la demande) s’appuyant sur son véhicule autonome, et Hynamics fournira l’hydrogène pour la réalisation des quatre projets. La réalisation en est soutenue par le ministère de la Transition écologique, chargé des Transports, qui a mis en place des procédures d’autorisation spécifiques pour les essais de véhicules autonomes. “Dès la fin 2021 et courant 2022 et 2023, ce partenariat permettra de réaliser 4 projets pilotes autour des sites Hynamics à Moret-sur-Loing, Belfort, Paris en vue des Jeux Olympiques de 2024, ainsi qu’un site en cours de définition sur des parcours routiers allant de 5 km à 80 km”.

Guillaume Bayre – ©2021 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GAUSSIN en temps réel :


Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article