Altran Technologieslogies : Le calendrier de l’OPA de Capgemini se précise, sans en éclaircir l’issue

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – La procédure lancée par des minoritaires mécontents de la proposition de Capgemini visant à repousser la clôture de l’offre jusqu’à la décision sur le fond -attendue au plus tard le 24 mars 2020- quant à la validité de l’OPA a été rejetée mercredi. En conséquence, l’AMF a décidé de fixer la clôture au 22 janvier prochain. Toutefois, l’offre sera réouverte ou modifiée en fonction de la décision de la cour d’appel.

La cour d’appel de Paris a rejeté mercredi la demande déposée par l’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) de surseoir à l’exécution de la décision de conformité de l’offre publique d’achat (OPA) de Capgemini sur Altran, visant à empêcher que l’offre soit clôturée tant que la décision sur le fond n’a pas été rendue. Cette décision (susceptible d’entériner a posteriori l’offre actuelle ou d’amener l’initiateur à en lancer une nouvelle) doit intervenir dans un délai maximal de cinq mois à compter du dépôt du recours par l’Adam, soit le 24 mars 2020.

En conséquence de l’ordonnance de rejet rendue ce mercredi, l’AMF a donc fixé une date de clôture pour l’offre publique telle qu’elle a été ouverte le 16 octobre. Cette clôture interviendra sans surprise après la rentrée, le 22 janvier 2020, mais quelle que soit la décision sur le fond, une nouvelle fenêtre (soit une offre corrigée, soit une réouverture de l’offre actuelle) s’ouvrira ultérieurement pour les actionnaires.

Plusieurs engagements pris par Cepgemini

Au cours de l’examen de la demande de sursis à l’exécution de l’offre en cours, Capgemini s’est notamment engagé à ne pas prendre le contrôle d’Altran (ne pas nommer ses propres administrateurs, ne pas utiliser les voix correspondant aux actions éventuellement apportées à son offre en assemblée générale, ne pas procéder à une fusion, etc.) et à maintenir sur un compte distinct les titres apportés à l’offre.

Ces engagements visent à permettre, en cas d’arrêt de la cour d’appel faisant droit au recours de l’Adam contre l’OPA, de restituer sur demande leurs titres aux actionnaires ayant éventuellement apporté à l’offre actuelle, et à redéposer une offre purgée des irrégularités que constaterait la cour d’appel.

De plus, même si la cour d’appel confirme d’ici mars la conformité de l’OPA telle que lancée dans sa forme actuelle, Capgemini s’est engagé à rouvrir l’offre pour une période complémentaire de dix jours, aux mêmes conditions qu’aujourd’hui.

Une décision favorable au final pour les petits actionnaires

Le résultat de cette première étape judiciaire constitue donc dans tous les cas, résume un bon connaisseur du dossier, un développement favorable aux actionnaires minoritaires d’Altran. Ceux-ci peuvent en effet apporter leurs actions et recevoir 14 euros pièce (moins que le cours actuel de 14,23 euros toutefois) à l’issue de l’OPA en janvier, en sachant qu’ils pourront faire reprendre leurs titres (quitte à les apporter à une offre éventuellement réévaluée) si la cour d’appel retoque la copie de Capgemini, ou bien les conserver en attendant dans le pire des cas une réouverture aux mêmes conditions vers mars-avril.

Mécontent du prix de 14 euros, Elliott figure parmi les principaux opposants à l’offre actuelle. De source proche du dossier, le fonds considère qu’un prix de 18 euros refléterait plus justement la valeur d’Altran et des synergies que Capgemini est susceptible de réaliser en mettant la main sur le leader du conseil en innovation.

Pour sa part, le groupe informatique “encourage les actionnaires d’Altran à apporter leurs actions à l’offre amicale d’ici le 22 janvier”. Le prix offert de 14 euros “repose sur notre solide connaissance de l’industrie et la due diligence que nous avons menée sur Altran, mais est également le résultat de négociations approfondies y compris avec l’actionnaire de référence d’Altran” [Apax, qui a cédé hors marché à Cap ses titres à 14 euros l’unité, mais en ayant négocié un complément de prix en cas d’offre supérieure].

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALTRAN TECHN. en temps réel :


Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article