CAC 40 : La Bourse parisienne flanche sur fond d'incertitudes sur l'Italie et le Brexit

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Dans un volume d’activité restreint, le CAC 40 cède 0,93% et boucle cette première séance de la semaine à 5.059,09 points. Les opérateurs se montrent prudents du fait des incertitudes politiques en Europe.

En l’absence de catalyseurs, le CAC 40 reflue de 0,93% à 5059,09 points à la clôture, plombé par l’accumulation d’incertitudes politiques en Europe au premier rang desquelles on retrouve le Brexit et les négociations autour du budget transalpin.

Les investisseurs sont d’autant plus amenés à faire preuve de prudence que la date à laquelle le nouveau gouvernement italien doit présenter son projet de budget approche : en principe le 1er « Governo Salvini » (gouvernement de Matteo Salvini) doit remettre sa copie à la Commission européenne -qui l’avait retoquée la première fois- mardi.

Remontée des cours du pétrole

Le principal mouvement du jour est à mettre à l’actif de l’or noir. Face au net recul des cours depuis début octobre, les pays producteurs de pétrole ont dit envisager une inflexion de leur stratégie pour réduire les excédents de production. Le ministre saoudien de l’Énergie juge nécessaire de réduire la production mondiale d’un million de baril par jour. Quelques jours seulement après que le marché du pétrole soit entré en « bear market » -c’est-à-dire en baisse de 20% par rapport au dernier plus haut- le baril de Brent reprend 1,63% à 71,02 dollars et le WTI américain 1,25% à 60,80 dollars vers 18h15.

Au sein de l’indice phare de la place parisienne, il faut noter le très net recul de STMicroelectronics (-6,69%) sur fonds de craintes d’un ralentissement du secteur industriel des semi-conducteurs après les craintes sur la croissance du géant allemand Infineon. Soitec cède aussi près de 5% (-4,98%). Seule entreprise ayant publié des résultats aujourd’hui parmi les sociétés du CAC Mid 60, l’opérateur de marché Euronext reste relativement stable (-0,56%) malgré une publication de résultats solides, le groupe décevant les investisseurs sur ses relais de croissance.

Dans l’autre sens, le groupe spécialisé dans la restauration collective Sodexo surfe sur la vague de ses résultats annoncés jeudi dernier avec une nouvelle hausse de 1,3% qui porte ses gains sur cinq jours à plus de 10%.

Dans le reste du marché parisien, une très forte hausse de Cybergun est à signaler sur le segment non réglementé Euronext Growth (ex-Alternext). Le fabricant de répliques d’armes a obtenu le feu vert du ministère de l’Intérieur à la production et la vente d’une arme réelle, que le groupe espère commercialiser avec un manufacturier mondial de premier plan, anticipant plusieurs millions d’euros de revenus supplémentaires par an pour une dizaine d’années. L’action bondit de 90%.

Du côté des biotechs, Quantum Genomics anime le compartiment avec une chute soudaine de plus de 22%, après avoir pourtant bondi de plus de 10% vers la mi-séance à la suite de l’annonce du succès de son étude de phase 2 pour son traitement firibastat dans l’hypertension artérielle. Genfit cède encore 3,23% alors qu’un énième concurrent dans la maladie du foie appelée NASH, Poxel, a mis en avant deux molécules potentielles au congrès mondial AASLD. La biotech lyonnaise Poxel grimpe de son côté de 1,11%.

Wall Street en net recul à l’ouverture

Wall Street, affaiblie par la chute du titre Apple (-4,42% vers 18h00) liée à des avertissements de certains fournisseurs du géant de Cupertino, a ouvert en baisse lundi à l’occasion d’un jour semi-férié en Bourse aux États-Unis. Vers 18h00, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, perdait 1,55%, à 25.586,12 points alors que le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait lui 2,26%, à 7.239,53 points. Le S&P 500 élargi abandonnait pour sa part 1,33%, à 2.744,88 points.

À dix jours de Thanksgiving, la Bourse de New York devrait connaître une séance en demi-teinte, car, si le marché ouvre ses portes, la journée du 12 est fériée dans une grande partie du pays. En dehors de quelques exceptions comme le Texas ou le Wyoming, la plupart des Etats dont New York accordent un jour férié à l’occasion de la commémoration des anciens combattants lorsque le 11 tombe un week-end, comme c’est le cas cette année. Le marché obligataire, lui, est complètement fermé outre-Atlantique.

Enfin, sur le front du marché des changes, le dollar revient à son plus haut niveau depuis près d’un an et demi face à l’euro. L’accumulation d’incertitudes politiques en Europe affaiblit l’attrait de la monnaie unique tandis que la perspective d’une poursuite de la hausse des rendements renforce celui de la devise américaine. Vers 18h00, un euro s’échangeait contre 1,1256 dollar (-0,70%).

Quentin Soubranne – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article