CAC 40 : La Bourse portée par TechnipFMC et STMicro, tandis que Nanobiotix s'envole

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le marché parisien a atteint un nouveau sommet depuis le début de l’année au terme d’une nouvelle progression hebdomadaire, en grappillant vendredi 0,23% supplémentaires. TechnipFMC et STMicro ont emmené l’indice vedette, tandis que Nanobiotix a signé la plus forte hausse de l’ensemble de la cote.

La Bourse de Paris a enregistré un solide gain hebdomadaire de 2,35%, après une ultime hausse de 0,23% vendredi, atteignant 5.476,20 points. Un peu plus de 3,3 milliards d’euros ont été traités sur le marché parisien pour la dernière séance de la semaine, marquée par un attentisme certain des opérateurs avant la publication du rapport sur l’emploi américain pour le mois de mars.

L’économie américaine (hors secteur agricole) a créé 196.000 emplois le mois dernier, davantage qu’attendu par les économistes (en moyenne 180.000 emplois), après 33.000 seulement en février. Le taux de chômage est attendu inchangé vers 3,8%, avec un rythme de progression des salaires en légère décélération (+3,2% en rythme annuel). Ce qui correspond toujours à un tableau économique bien éloigné d’une récession. En revanche, l’ampleur de la surprise positive par rapport au consensus n’était pas non plus suffisant pour motiver une vague d’achat massive. Au moment de la clôture européenne, Wall Street se contentait ainsi d’un gain de 0,37% pour le S&P 500 et de 0,5% pour le Nasdaq.

Parallèlement, la perspective d’un nouveau répit pour les britanniques vis-à-vis du Brexit et de la signature espérée d’un accord commercial sino-américain (malgré l’absence d’avancée concrète pour le moment) sont restés des facteurs de soutien pour les indices.

Sur la cote parisienne, le groupe d’ingénierie pétrolière TechnipFMC (+3,9%) a pris la première place du CAC 40 sur fond d’accélération des cours pétroliers, devançant le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics ( favorisé par les signaux encourageants pour l’ensemble de l’industrie.

A l’échelle de toute la cote, c’est Nanobiotix qui a signé la plus forte hausse, s’envolant de 19,5% après l’approbation en Europe de son traitement Hensify, à base de nanoparticules capables de renforcer l’effet de la radiothérapie, sans nécessiter aucune adaptation de la pratique des radiothérapeutes. Le produit revêt un potentiel de “blockbuster”, selon Jefferies, étant donné le grand nombre de patients -jusqu’à 60% tous cancers confondus- qui sont traités par radiothérapie à un moment ou à un autre du parcours de soin.

Le secteur des technologies médicales et des biotechs a été globalement bien orienté avec +15% pour Median Technologies, +5,7% pour Theradiag, +2,1% pour Medicrea. Du côté des biotechs, Neovacs s’est adjugé 2,7% et Sensorion +6,3%. DBV a pris 1% alors que les banques chargées de mener son dernier placement privé ont exercé en totalité l’option de surallocation qui leur était réservée.

Sur le marché des changes, la parité euro/dollar a peu bougé à 1,1218, témoignant d’une très légère hausse du dollar après les statistiques américaines sur l’emploi.

Après une phase de prises de bénéfices en matinée, les tarifs de l’or noir ont repris leur ascension avec un baril de WTI à 62,58 dollars (+0,77%) et 69,87 dollars pour le Brent européen (+0,69%).

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article