CAC 40 : Troisième séance de repli pour le CAC 40, en attendant la BCE et le Congrès américain

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC 40 s’est replié de 0,25%, dans un marché ponctuellement marqué par de grosses chutes, notamment chez STMicroelectronics et Solutions 30.

Troisième jour de la semaine et troisième séance de baisse pour le CAC 40. La Bourse de Paris a perdu encore 0,25% mercredi à 5.546,82 points, les opérateurs maintenant un biais de prudence à la veille de la réunion de la Banque Centrale Européenne, tout en assistant à la poursuite du va-et-vient entre les deux chambres du Congrès américain en vue de parvenir, peut-être, enfin, à cet accord tant attendu sur une nouvelle tranche d’aide budgétaire.

À Wall Street, les principaux indices ont d’abord poursuivi à l’ouverture la trajectoire haussière qui les a amenés mardi à de nouveaux records, mais la tendance s’est ensuite affaiblie puisqu’au moment de la clôture des places européennes, Dow Jones et S&P 500 cédaient environ 0,1%, et le Nasdaq 0,25%.

L’actualité sanitaire a été marquée par les avancées du processus réglementaire pour l’homologation des projets de vaccins, notamment l’annonce par l’agence américaine du médicament que les données complètes du vaccin de BioNTech et Pfizer satisfont à ses attentes. Ce qui pourrait conduire à un feu vert de la FDA dès jeudi. Mais également par la hausse inexorable des cas de coronavirus, le nombre de cas diagnostiqués ayant dépassé la barre de 15 millions outre-Atlantique, soit un million de plus en cinq jours seulement…

Chute spectaculaire de STMicro et Solutions 30

Au sein du marché parisien, le palmarès s’est révélé plus mouvementé qu’en début de semaine avec notamment une chute spectaculaire au sein du CAC 40, celle de STMicroelectronics (-11,8%) alors que le groupe franco-italien, qui organise une journée investisseurs, repousse d’un an, à 2023, son objectif d’atteindre 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires. À l’inverse, le secteur auto a été recherché avec un bond de 3,8% pour Renault et de 3,1% pour Peugeot, tandis que Michelin a pris 1,2%.

Les avis formulés ce matin par les bureaux d’études jouent aussi, notamment de la part de Portzamparc. Le relèvement de l’objectif du spécialiste des valeurs moyennes sur Lacroix a suscité une hausse de 7,4% du titre, et son analyse sur Haulotte, relèvement de recommandation et d’objectif à la clé, un gain de 4%.

La séance pour Solutions 30 s’est soldée par une chute de 18,7%, au lendemain d’un nouveau sommet historique, provoquée par la diffusion d’un rapport accusatoire d’origine mal identifiée, dont le groupe a dû démentir les arguments point par point. La société par le passé avait déjà dû faire face à des attaques de vendeurs à découvert, mais les arguments déployés cette fois-ci apparaissent particulièrement grossiers.

L’annonce d’une augmentation du niveau des stocks de pétrole américain -la plus forte hausse hebdomadaire observée depuis avril à plus de 15 millions de barils- pesait sur les cours, soit un repli de 0,25% à 48,27 dollars pour le baril de Brent et -0,39% à 45,42 dollars pour le WTI américain.

Sur le marché des changes, l’euro refluait de 0,21% à 1,2080 dollar, au plus bas depuis le début de la semaine.

Guillaume Bayre – ©2020 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article