Infos du jour: l’essentiel et l’insolite

Mots-clefs : , , ,

Elles vous ont peut-être échappé, retour sur les trois infos principales du jeudi 12 février, avec en prime deux news insolites.

  • Le Rafale franchit enfin le mur de l’export

En un temps record, l’Egypte a bouclé sa commande pour 24 appareils, ouvrant la voie à l’export pour le chasseur de Dassault. Le contrat doit être signé lundi prochain… Un succès industriel au long cours qui devrait soulager le budget français de la Défense, seule jusqu’à maintenant à financer le programme de production de près de 45 milliards d’euros pour 286 appareils.

La commande ouvre aussi la voie à d’autres exportations, notamment au Qatar et en Inde, où des négociations sont aussi sur le point d’aboutir. Ce contrat évalué à 5 milliards d’euros profitera non seulement à Dassault, mais aussi aux équipementiers comme Thales ou Safran.

LIRE: Quand le Rafale franchit (enfin) le mur de l’export

  • A Minsk, un accord a minima

Après 16 heures de négociation dans la capitale biélorusse, les Européens respirent enfin: dimanche 15 février, à minuit, les armes se tairont en Ukraine. Après 5.000 morts et plus d’un million de réfugiés, l’avancée est d’autant plus agréable aux oreilles de l’Union européenne que cette « désescalade » de la violence s’opère sans médiation américaine, grâce à un couple Hollande-Merkel plus solide sur la scène internationale que jamais.

LIRE: Ukraine : l’Europe peut-elle croire Vladimir Poutine?

  • Renault diminue ses effectifs malgré des promesses d’embauches

Carlos Ghosn, président du constructeur au losange, a annoncé l’embauche de 1.000 personnes lors de la présentation des résultats financiers annuels 2014. Mais derrière l’effet d’annonce, la réalité de la réduction des effectifs est moins rose.

En effet, les mille emplois promis comprennent 760 embauches datant de 2013. Par ailleurs, Renault a lancé en 2013 un plan de réduction des effectifs sur la base du volontariat de 8.260 emplois en France à l’horizon 2016. Résultat: les effectifs totaux devraient se réduire de 7 .200 personnes dans l’Hexagone.

LIRE: Quand Renault diminue les effectifs… malgré les embauches annoncées 

Parfaite imitation de la bande annonce du film 50 nuances de Grey, une vidéo postée il y a dix jours sur Youtube a déjà recueilli plus de 3,8 millions de vues. Même scénario, même bande sonore, seule différence : les personnages sont des… Lego ! On doit la vidéo à succès au Youtubeur Antonio Toscano, habitué à détourner des scènes mythiques à l’aide des petits bonhommes en brique. Juste pour l’amour de l’art. « Lego n’est pas impliqué dans cette vidéo, même de loin, alerte le créateur en commentaire du film. Je ne reçois pas d’argent. » A bon entendeur…

  • Benoît Hamon récompensé pour la phrase la plus étatiste de l’année

Les « Gaspard de la politique », trophées organisés par le journal l’Opinion, ont dévoilé les lauréats champions de la petite phrase « étatiste ». Médaille d’or pour l’ancien ministre de l’Education nationale Benoît Hamon avec la saillie: « Quand on n’a rien à se reprocher, ce n’est pas grave d’être sur écoute ».

Parmi le florilège de récompenses, Laurent Wauquiez, Gaspard de l’interventionnisme avec la phrase: « (Il faut) se donner les moyens de ravoir (sic) une vraie stratégie industrielle et cela passe par l’entrée de l’Etat au capital », et François Hollande, Gaspard du jacobinisme : « La France, même quand elle fait du libéralisme, le fait par l’Etat ». Après les lauréats 2015, le jury a notamment décerné la mention de meilleur espoir 2016 à Michel Sapin, Ministre des Finances, pour sa déclaration: « il n’y aurait pas autant de jeunes arrivant sur le marché du travail, le chômage baisserait. »


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article