Sur votre prochaine taxe d'habitation, Bercy affichera les hausses votées par les élus locaux

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

C’est l’une des promesses phares d »Emmanuel Macron à la présidentielle: l’exonération de la taxe d’habitation pour 80% des Français. La mesure va entrer en vigueur progressivement, avec une première baisse de 30% cette année. En regardant leur avis d’impôt, certains contribuables pourraient ne pas s’apercevoir de cette baisse si leur maire a décidé d’augmenter la taxe. 

Après les mécontentements soulevés par la hausse de la CSG, le gouvernement ne veut pas qu’on lui sape sa mesure phare en faveur du pouvoir d’achat des ménages. Pour éviter cela, il a pris ses précautions.

Selon Les Echos, Bercy va faire figurer un encadré sur l’avis d’impôt, rappelant le réduction appliquée cette année et que celle-ci « peut être inférieure si vos collectivités ont augmenté leur taux ou supprimé des avantages vous concernant ».

« L’État prendra en charge ces coûts ». 

Sera également mentionné le montant qu’aurait payé le contribuable uniquement avec la baisse de 30%. De quoi faire ressortir les éventuelles augmentations décidées par les élus locaux.

Bercy assure que cette attention est à but « pédagogique » et ne vise pas à dissuader les élus locaux de voter des hausses d’impôts. Ils ont de toute façon déjà délibéré pour la taxe de 2018.

Sur TF1 le 12 avril, le président de la République a rappelé son intention de supprimer à terme la taxe d’habitation pour 100% des Français. Pour rassurer les communes et intercommunalités, il a affirmé que « l’État prendra en charge ces coûts »

Votre argent RSS – economie

Partager cet article